Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2017

Si on embrasse ces broches, les libellules s'envolent

2-02.jpgau-dessus:site du musée de 66505626.jpgClunynv.1197-trat.-fundo-CAzev.jpg

-font-b-Broches-b-font-Jewelry-Fashion-Rhinestone-font-b-Dragonfly-b-font-Brooch-Pin.jpg

broche-libellule-art-nouveau.jpg

9 ans

Image-1.pngphoto : Louise (ce matin)

Après-demain, ce blog ("Pluie qui passe" et avant: "Tombés de l'éventail") aura 9 ans. Il ne m'aura apporté que des choses très agréables: le plaisir d'être lue, des rencontres formidables, beaucoup d'amusement, et un découpage du temps, par journées, qui est exactement celui qui m'aide dans la vie. Bref, je continue !

09/08/2017

Un vase qui m'a menée à Suzanne Ramié

vase.pngJe ne sais plus, non je ne crois pas, si j'ai dit que nous sommes allés pendant la semaine à Saint Pol, voir à Landerneau l'exposition Picasso. Ah si je crois que je l'ai dit. Bref, au milieu des toiles il y avait quelques céramiques, dont ce vase dont personnellement je raffole. Du coup, j'ai regardé sur internet: apparemment Picasso a réalisé 4000 (!) oeuvres en céramique, et à partir de 1967 un contrat l'a lié à un atelier, l'atelier Madoura à Vallauris. Bon, je connaissais le nom de Vallauris mais pas du tout celui de Madoura qui est parait-il très connu.

Le mot "Madoura" vient de "Ma pour "maison", "Dou" pour "Douly" le nom de jeune fille de Suzanne Ramié, et "Ra" comme "Ramié". C'est elle, Suzanne Ramié (1905-1974), une céramiste qui avait suivi les cours des Beaux-Arts de Lyon, qui a créé avec son mari, cet atelier. Ici, en-dessous un livre de Suzanne Ramié, paru en 1948 aux éditions Skira.

s-l1600.jpg

(c) Madoura 004.jpg