UA-122527695-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2018

Hildegarde de Bingen (1098-1179)

Tandis que nous marchons dans le parc du château de Versailles, ciel noir, arbres dorés et roux, particulièrement magnifiques, mon ex-mari, sérieusement malade, me parle d'Hildegarde de Bingen. Nous sortons de l'hôpital où nous allons chaque jour, et donc Hildegarde nous accompagne. J'espère, quand il me parle, qu'il ne pense pas à sa maladie. Dtéléchargement.jpgès que nous nous éloignons un peu du château, il n'y a plus personne dans les allées. Un 5 novembre j'ai les jambes nues, il fait encore si doux, mais lui, gaillard d'un mètre quatre vingt douze crève de froid, il ne se sent pas bien du tout. Il vient de lire le livre de Pascale Fautrier sur Hildegarde de Bingen. Ses mots me parviennent..."matérialiste" répète-t-il...Combien de fois depuis 36 ans que je le connais aurais-je entendu ce mot de sa bouche ? Comme un talisman, un "vade retro satanas"...

Hildegarde de Bingen a été canonisée en 2016. Il évoque ses visions, ses liens avec Aliénor d'Aquitaine (1122-1204) mais ni sa musique ni ses convictions médicales....Il répète avec admiration combien le livre de Pascale Fautrier est érudit. Il me prête le livre que je prête aussitôt à Maman, sans savoir si je le lirai. Deux jeunes japonaises nous arrêtent, et demandent en anglais "s'il y a autre chose à visiter". Enigmatique question. Que pensent-elles dans le parc en bas du château  qu'il puisse y avoir "d'autre" à "visiter" ?

Commentaires

Il est beau ce billet. Courage au grand gaillard. Et à la gentillesse accompagnante.

Écrit par : Professeur Ronchon | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Une gentillesse courageuse, c'était une facétie de saisie automatique, mais pourquoi pas. Je vous embrasse.

Écrit par : Professeur Ronchon | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ce billet est beau. Merci Sophie.

Écrit par : sabine | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Billet empli de tendresse, pour le papa gaillard,
Toutes mes pensées, Sophie et tes proches,
L'horloge tourne et nous sommes souvent impuissants ..
Je t'adresse mes meilleures amitiés.
Mon " gaillard" à moi a toujours froid aussi, ne fait plus beaucoup de choses, mais se maintient..
Bon courage, Sophie, et sincères bises de Jos ..et G..

Écrit par : Jos | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Très beau billet, émouvant, et qui montre à quel point Tu es une belle personne. Si le père de tes enfants ne se sent pas très bien, c’est malheureusement normal les rayons sont parfois assez difficiles à supporter.

J’ai entendu parler de Hildegarde de Bingen mais je n’ai pas la moindre idée de qui c’etait. Mon manque de culture est assez lamentable.

Écrit par : Julie | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Bon courage dans cette épreuve.

Écrit par : elisabeth | 17/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire