UA-122527695-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2018

Mucha (2)

ob_bb62b2_mucha-vitrail-cathe-prague.jpg

 

P comme Prague: où, installé en 1924,  il décore de très nombreux monuments (vitrail de la légende de Cyrille et Méthode en 1931 dans la cathédrale Saint Guy par exemple) et meurt en 1939  (Son corps sera jeté à la fosse commune)

 Q comme les Quatre saisons: ce sont de grands panneaux décoratifs qui datent de 1896, délicats et  poétiques. L'été, rouge et doré,  sert d'affiche pour l'exposition

 S comme Slave: tellement slave ! si vous aimez les illustrations de Bilibine vous serez éblouis par celles de Mucha

ou comme Savon: papier pour emballer les savons ! vendre des vélos, du chocolat, des poudriers !

 T comme Timbres: c'est lui qui crée en 1918 les premiers timbres poste de la toute nouvelle Tchécoslovaquie, mais aussi des billets de banque !

pan210.jpg

 

V comme vertigineuse: l'ampleur de toutes ses réalisations, quelle prodigalité , quelle diversité, chez ce mystique, dont, parait-il, Paul Morand se moquait, en évoquant son monde de "pâles jeunes filles qui mâchent des iris" ! Mâchons ! !

21/09/2018

Quand on ne sait pas comment écrire un billet sur Mucha, un morceau d'abécédaire c'est pratique !

800px-Mucha_Zruseni_nevolnictvi.jpg

A comme Affiche: pan le plus connu, et de loin, de l'oeuvre de Mucha, elles occupent une grande place dans l'exposition mais celle-ci présente aussi beaucoup d'autres toiles qui n'ont rien à voir et c'est la grande surprise de l'expo

B comme Bernhardt (Sarah): c'est grâce à elle qu'il devient célèbre avec sa première affiche pour elle,créée pour Gismonda représenté au théâtre de la renaissance en 1894. C'est aussitôt le succès. Il signe un contrat de 6 ans avec elle !

E comme l'Epopée slave: c'est le projet qui lui tient vraiment à coeur, peindre 20 tableaux pour illustrer l'histoire des peuples slaves, dont il voudrait tant l'unité,  du III ème au XXème siècle, il a 50 ans quand il peint ces tableaux

F comme Franc-maçon: il le devient en 1898

G comme Gauguin dont il devient l'ami (il l'héberge dans son atelier quand Gauguin revient sans un sou de Tahiti) , ou comme Gestapo qui l'arrête en 1939, il meurt quelques jours après

I comme Ivancice, son lieu de naissance, en Moravie à l'époque, en République tchèque aujourd'hui

J comme Joaillier: il crée pour le joaillier G.  Fouquet des bijoux à se pâmer !

L comme Lefèvre Utile (Lu): oh son exquise boîte à biscuits !

XVMd30ae3c2-b699-11e8-bd3e-7e51009769b7.jpg

 

 

 à suivre

 

 

 

18/09/2018

Le colloque (suite)

IMG_20180914_131711.jpg

 

Ces deux jours et demi ont été merveilleux: le doctorant japonais a été extraordinairement incompréhensible. Au point qu'un autre intervenant a dû s'emparer de son texte et le lire à sa place. Avant, une enthousiaste vieille  hippie - je dis ça affectueusement- (prof dans le lycée de la ville) avait évoqué les voyages du vicomte au Pôle Nord (dans ce colloque, Chateaubriand est appelé exclusivement  "le vicomte" ou "notre "écrivain" !) (Bon, bien sûr c'est dans Les Natchez, notre écrivain n'a pas vraiment rencontré d'esquimaux). Monsieur le Maire a dit dans son discours qu'on manquait de bras dans le bâtiment (A croire que Macron était dans la salle et s'est inspiré de lui quelques jours après) ce qui n'avait rien à voir avec le sujet du jour, c'était parfait ! . Et j'ai failli tomber amoureuse d'un participant qui courait dans la rue avec son appareil photo juste avant l'ouverture (du colloque).

Il a fait beau, c'est à dire, Dieu soit loué, pas tout le temps un ciel bleu impavide, mais un temps changeant avec toutes sortes de nuages mauves, rose, lavande, pistache. Louise qui m'accompagnait (pas dans le colloque !) a été exquise. On a bu du cidre et beaucoup marché. Et il y avait un gros coefficient de marée (104)

Enfin, le journaliste du Télégramme a relaté le colloque en évoquant "un parterre d'érudits". Formidable !