UA-122527695-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2018

Haydn (1732-1809) qui eut Mozart pour ami et Beethoven comme élève

146832786-56a1539a5f9b58b7d0be4dcc.jpgLundi dernier j'étais à un enterrement. Au soleil sur le trottoir, avant la cérémonie, Igor- était-ce Igor ? Peut-être Emmanuel ?,  a salué un homme que je vois parfois aux enterrements en lui demandant "Et Mahler ?" et cet homme qui a répondu "Non, maintenant j'écoute les sonates de Haydn", m'a fait ce cadeau, cette surprise, cette grâce, d'éclairer cet enterrement et de me faire découvrir Haydn, auquel je n'avais jamais prêté attention.

J'écris ce billet en écoutant la sonate 34 en mi mineur, très connue je crois, et qui est un délice. Les parents de Haydn étaient très modestes, son père était charron (voilà un mot bien oublié) et jouait, me dit wikipedia,  de la harpe en amateur et sa mère était cuisinière. Petit il chantait dans un choeur, à dix huit ans il gagnait sa vie en jouant du violon, en donnant des leçons de piano. Heureusement, la rencontre du compositeur Porpora dont j'ignorais tout jusqu'à cet instant, et dont il devient le secrétaire, lui permit de se former à l'opéra et d'une façon générale à la composition.

En même temps, Porpora lui fait rencontrer toutes sortes de barons férus de musique, et Haydn trouve enfin un travail plus stable . Les princes Estherhazy conscients de son génie l'emploient ensuite pendant trente ans. (Non mais, écoutez cette sonate !). Il écrit des symphonies (plus de 100 !), des quatuors à corde, des concerto, des opéras, c'est complètement vertigineux...

Il devient très ami avec Mozart, qui a 24 ans de moins que lui, et jouent même ensemble (Mozart à l'alto, Haydn au violon). La mort de Mozart le dévaste.

A Londres en 1791, lui qui ne s'était jamais éloigné de Vienne, créé plusieurs symphonies, avant de retourner à Vienne, où Beethoven qui a 22 ans, devient son élève. Lorsqu'il repart à Londres, il est le musicien contemporain le plus célèbre.

Nombreux sont ceux qui à la fin de sa vie, viennent lui rendre visite à Vienne où il meurt le 31 mai 1809 alors que les troupes de Napoléon occupent la ville.

Commentaires

J’adore aussi Haydn. Mahler, j’ai du mal, à part les kindertotenlinder, c’est magnifique

Écrit par : Julie | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

J'aime aussi, à l'orgue, à la guitare.

Écrit par : elisabeth | 07/10/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire