Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2015

Shakespeare

Paul_Gauguin_015.jpg

 Gauguin, 1881

 

 Ce soir dans le métro, trois jeunes femmes et un jeune homme. L'une parle très vite d'une voix très assurée, très claire en articulant très bien: "Si vous voulez, dit-elle aux autres,  j'ai des places à 10 euros pour Shakespeare."Ils ne répondent rien. Elle continue "Pas le samedi ni le dimanche mais 10 euros". Silence. "Il y a Michel Aumont". Le gars dit "Ah". Elle: "C'est au théâtre de la Madeleine, ça vous dit?" "Ben oui, pourquoi pas. Hein, pourquoi pas? "répondent-ils. "C'est le roi Lear" dit-elle. "Oui ben si t'as des places..." Ils marmonnent. Et elle, de sa voix claire et horripilante: "En plus, la mise en scène est très pêchue".

Je les regarde. Ce mot affreux de péchu, leurs têtes, leurs vêtements, leurs airs, tout m'irrite en eux.

En rentrant je regarde sur internet et je vois l'affiche de la pièce. Elle est horrible. A droite de Michel Aumont en bonnet de nuit, un type en imperméable de cuir noir, l'inévitable figure de nazi des théatres d'aujourd'hui. Pouah, pouah, pouah. Je préfère encore Secret story.

Commentaires

Pêchu goûtu, des mots ridicules, devenus à la mode, on se demande bien pourquoi. Quand même, secret story c'est une blague ?

Écrit par : Julie | 04/11/2015

C'est comme "taiseux" j'aime pas du tout...

Écrit par : Esther | 04/11/2015

Esther, moi non plus. C'est un mot ridicule, on peut sans déchoir utiliser le mot taciturne, qui signifie exactement le même chose.

Écrit par : Julie | 05/11/2015

J'ai vu la photo dont tu parles (l'affiche est différente, c'est juste "le roi Lear" en néon rouge. oui, tu me connais, un peu pointilleuse chiante...).Bref, la photo en question est aussi moche que ce que tu dis. Quant aux mots pêchu, goûtu et taiseux il vont bien avec !

Écrit par : sabine | 06/11/2015

joli tableau,
conversation plate '..!

Écrit par : jos | 09/11/2015

Les commentaires sont fermés.