Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2015

Heureusement que

Photo-0464.jpg(à gauche en bas l'adorable souris verte de Sabine, et  toujours de gauche à droite: ma grand-mère vers 1996, Vladi peut-être l'année suivante, et moi en 1958 je crois, et assez renfrognée, et sous une ombrelle en papier)

Heureusement que je ne pilote pas des avions hein. Parce que moi aussi je suis en arrêt de travail. Moi aussi j'ai 28 ans. Moi aussi j'habite à Dusseldorf. Alors hein, vous voyez le truc.

Non, une seule chose est vraie: je suis en arrêt de travail. Mais méfiez-vous des gens en arrêt de travail. Ils sont dangereux quand ils conduisent des avions. Supprimons les arrêts de travail. Supprimons les avions. Supprimons les falaises.

Bon. Choses que je ferais si je n'étais pas si fatiguée, "profitant" de cet arrêt:

- passer l'aspirateur

- faire du repassage

- me laver les cheveux

- faire un bon riz au lait

- ramasser les feuilles sur le balcon (restes d'automne)

- jeter des choses

Mais je n'ai rien fait. Rien depuis ce matin. Juste une petite promenade, le tour du pâté de maison, pour aller acheter Elle. En chemin j'ai trouvé des primevères mauves sur un talus, et une jonquille qui dépassait du grillage d'un jardin. (Celle qui est sur la photo). Je suis rentrée contente avec mon précieux butin.

Les chats dorment. Je regarde le ciel. J'entends les oiseaux. Et les trains au loin.

 

Commentaires

Si tu n'as rien fait, c'est que tu es fatiguée, si tu es en arrêt de travail, c'est que tu es malade, donc, il est normal que tu te reposes. Tu es en "arrêt de travail", ça dit bien ce que ça veut dire, arrêter tout travail qui ne soit pas de la cueillette de primevères et de jonquilles.


Je pense à ces morts éparpillés dans la montagne, à la tâche abominable qui consiste à retrouver les corps et à les identifier.

Écrit par : Julie | 28/03/2015

Les commentaires sont fermés.