Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2015

Anna Pitt donne à boire en 1792 à un gros corbeau, on a envie d'embrasser son bras

portpitt_l.jpgportpitt_l.jpgVigée-Lebrun

Commentaires

Etonnant. Il doit y avoir toute une symbolique là dessous qui nous échappe. "On n'y voit rien", comme disait un grand historien d'art (Daniel Arasse)

Écrit par : Marie | 05/01/2015

Quelle merveille que ce tableau ! la manche transparente autour du joli bras, une pure splendeur. Le corbeau est royalement traité, une aiguière et une coupe en vermeil.....

Ce tableau me fait rire aussi, un peu, car jadis, au cours d'un hiver très rigoureux, je mettais dehors des plats de riz cuits avec un peu d'huile, et les corbeaux venaient s'y restaurer. Un jour mon téléphone sonne, et au bout du fil un plaisantin m'a dit "cui cui"...

Écrit par : Julie | 05/01/2015

Ne serait-ce point un aigle royal, vaincu dans sa splendeur par la splendeur encore plus grande de la belle dame ?

Écrit par : la Mère Castor | 05/01/2015

Mais tu as raison Mère Castor ! Sophie, tu fais la coquette à ne pas porter tes lunettes et tu vois le résultat ?

Écrit par : sabine | 06/01/2015

Julie, tu m'as bien fait rire ! Le plaisantin s’est découvert ?

Écrit par : sabine | 06/01/2015

Chère Sophie, un petit mot en passant. Je t'embrasse en ce début d'an, mes beaux voeux pour toi et ceux que tu aimes. Avec mes meilleures pensées (c'est très beau : la délicatesse de Vigée Lebrun).

Écrit par : Marie-Hélène | 09/01/2015

Merci Marie-Hélène, bonne année à toi aussi (expo Vigée-Lebrun à Paris en 2015 !)

Écrit par : Sophie | 09/01/2015

Je vais la guetter, sait-on jamais...(à Bruxelles il y a aussi de très belles exposition. Tout dernièrement les peintres de Sienne et Rubens).

Écrit par : Marie-Hélène | 09/01/2015

Les commentaires sont fermés.