Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2016

L'asile et le refuge

lapin.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Journées d'automne, aux arbres dorés, rouges, roux, verts, dernières roses dans les jardins. Pas loin d'ici, le projet d'un lieu d'accueil  d'une centaine de réfugiés, suscite le rejet et la haine de plusieurs municipalités et d'habitants surexcités. Dans cette banlieue cossue de l'ouest parisien, où les roses sont encore fleuries dans les jardins, et alors que le confort, l'aisance, ou la richesse des uns, ne sont menacés en rien, il est question de refuser l'arrivée de ceux qui ont fui la guerre. Qu'ils se noient ou restent à Calais, ce bidonville est parfait pour eux! Mes enfants ont mis en oeuvre une pétition pour faire entendre une autre voix, je suis contente qu'ils aient fait ça.

Commentaires

Oui, tu peux être contente et fière de tes enfants !

Écrit par : sabine | 19/10/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Sabine !

Écrit par : Sophie | 19/10/2016

Nous aussi. On signe où?

Écrit par : Marie Hatton | 19/10/2016

Répondre à ce commentaire

L'ecoeurement nous gagne devant ces égoïsmes qui ne craignent pas de s'étaler au grand jour, et un centre d'hébergement incendié dans le seizième arrondissement.

Écrit par : Julie | 19/10/2016

Répondre à ce commentaire

Oui

Écrit par : Sophie | 24/10/2016

Complétement d'accord avec toi et félicitations à tes enfants.

Écrit par : Fanfan | 22/10/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Fanfan !

Écrit par : Sophie | 24/10/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire