Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2016

Alphonse Lemerre (1838-1912)

Marque_Alphonse_Lemerre_(Fac_et_spera).jpgLEMERRE SATURNIENS H3986-L24277845.jpg"Fac et spera" (c'est à dire "Agis et espère"): j'aime beaucoup la devise d'Alphonse Lemerre, l'éditeur des poètes de la Pléiade, puis des poètes parnassiens, et ensuite de Paul Bourget, d'Anatole France... C'est chez lui qu'en 1867 Verlaine publie à compte d'auteur les Poèmes saturniens (tirage: 491 erxemplaires !) et les Fêtes galantes. Dans sa boutique de libraire-éditeur se pressaient, Verlaine donc, et aussi Hérédia, Théodore de Bainville, Leconte de Lisle, tous les poète parnassiens. Lemerre avait commencé très simplement, en se faisant embaucher comme commis dans une librairie religieuse du passage Choiseul à Paris. Il venait de Saint-Lô. C'était le 8ème enfant d'une famille de cultivateurs. Il devient riche, achète des manoirs, des châteaux, et fut (combien de temps ? je n'ai pas trouvé) le maire de Ville d'Avray (avec un nom pareil...). Eh bien jusqu'à ce matin, j'ignorais tout de son existence.

Commentaires

On ne connaît pas beaucoup les éditeurs, et pourtant ils ont une importance capitale.

Écrit par : Julie | 21/08/2016

Répondre à ce commentaire

Oui ! Dans une autre vie j'aurais bien aimé être une bibliophile avertie !

Écrit par : Sophie | 23/08/2016

Écrire un commentaire