Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2016

Le Cap corse le deuxième jour

carte-routiere-cap-corse-bastia.gifphotos: T.

Le deuxième jour, c'était le vendredi, on est partis tous les deux faire le tour du Cap corse dans une voiture rouge. Quasi une décapotable. Bon, disons: une clio, toit fermé. Le truc qui est bien avec nous, c'est que malgré mes deux séjours (très rapides, une semaine chaque fois) en Corse, je ne connaissais même pas l'existence de ce coin, on n'avait pas regardé de photos, on ne connaissait pas les noms des lieux, on n'en avait pas entendu parler, bref on a découvert  le Cap corse, comme Christophe Colomb l'Amérique. On s'est donc  arrêtés pour déjeuner à Macinaggio, au nord est, vous voyez sur la carte? Et impossible de parler du chemin jusque là, c'est dingue mais j'ai oublié. Là-bas on a mangé dans un restaurant dans une petite ruelle derrière le port. Il faisait gris mais peu importe, ce n'e sont pas trois nuages qui vont gâcher mon plaisir, ni même un petit crachin. Je savourais chaque seconde de ne pas être au boulot mais là. On a pris le menu, seuls dans une immense salle, en se disant que vu les dimensions de la salle ça devait être affreux le monde l'été. On a pris le menu: exquis sauté de veau- on ne savait pas encore que le sauté de veau est au menu de tous les menus !- servi avec quatre très gros raviolis exquis aussi, et puis un dessert merveilleux, une sorte de gâteau de semoule avec du caramel: le pastizzu. On était enchantés de notre premier déjeuner au restaurant en tête à tête. La veille on avait mangé en famille "à la maison", de la charcuterie, du fromage et le premier melon de l'année.

On a traversé horizontalement le haut du Cap corse, magnifiques maquis, montagnes, et on est arrivés à Centuri (les fleurs du billet précédent), un petit port charmant mais paré de la même mystérieuse tristesse que le port de Bastia. Comme s'il y avait eu des crimes ici. (Je suis medium, le saviez-vous?) Et puis les bâtiments en ciment gris sont sinistres.

Voici une photo de Centuri (bonjour la soirée-diapos)20160422_144043.jpg

Puis nous sommes arrivés à Canari. Coup de foudre absolu. (La vache, j'ai vu hier soir sur internet que Noël Mamère et André Glucksman avaient une maison là-bas, je n'aurais pas dû regarder internet)20160425_134538.jpg20160425_133150.jpg20160425_144736.jpg20160425_143122.jpg20160425_134320.jpg20160425_144312.jpg. A Canari, deux églises se font face, une catholique et une catholique grecque.Une blanche et une rose pâle. Les capucines y envahissent les figuiers de barbarie. Il n'y avait pas un chat. Ici pas de façade grise. La mer bleue. Les jardins remplis de fleurs, et même de roses: là-bas les roses sont comme sur le continent au mois d'août. Des citronniers et des orangers dans les petits jardins en espaliers. Un chemin ravissant, très en pente, mène au petit port. Pas un chat, personne. Le chemin traverse un cimetière marin. Nous sommes vivants, au soleil, les nuages du matin se sont dissipés, toute cette beauté époustouflante. Goûtons-là chaque seconde avant d'être morts.

Commentaires

C'est toi qui a arrangé le cactus comme ça ?

Comme je te remercie de m'emmener comme ça avec toi. J'étais dans les rues, j'étais au restaurant, j'ai ressenti cette espèce de tristesse qu'il peut y avoir, dans certains endroits, sans qu'on sache exactement pourquoi. Vous avez bien fait d'y aller en cette saison, l'été, la Corse, c'est infect à cause du monde, sauf dans les villages retirés dans la montagne.

Tu as l'art de voyager, d'engranger de beaux souvenirs, de vivre pleinement ce que tu vis, parfois c'est douloureux, parfois c'est merveilleux. Je t'embrasse mille fois.

Écrit par : Julie | 01/05/2016

En plus d être médium, vous versez dans l uchronie voire la faille spatiotemporelle... Certaines photos et une partie du récit renvoient à la seconde semaine dans le sud de la Corse et plus précisément à Cargese. Saurez-vous les retrouver?

Ceci dit la vue à Canari vaut le retour, avant de rejoindre Nonza...

À bientôt Sophie...

Écrit par : Tanguy | 01/05/2016

Evidemment j'ai flashé sur le cactus Zorro...

Écrit par : Madeleine | 01/05/2016

J'aime bien le rajout au marqueur du mot "catholique" au panneau église grecque...

Écrit par : sabine | 01/05/2016

Les commentaires sont fermés.