Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2016

Le 3ème jour

20160423_105735.jpgOn a tous pris la route le samedi. A peine partis de Bastia (direction Bonifacio, pas la porte à côté), premier arrêt: Morgane dit avec enthousiasme  "Vite, venez voir les flamants roses !"...On traverse la route, on regarde dans le petit rectangle l'espèce de lagune derrière les planches..Pas plus de flamants roses que de beurre en broche. Enfin, les mecs en profitent pour faire pipi. Et c'est reparti.

Mais hop, 2ème arrêt: site archéologique, soubassements d'une ville romaine. Bah pas terrible, sauf cet arbre magnifique.20160423_112356.jpg

 

On s'arrête ensuite à la plage de la Palabomggia, que je connaissais, (prout prout): il y a un vent à décorner les boeufs, le sable s'envole et me pique délicieusement les jambes. Puis à la plage de Santa Gulia, plus abritée: eau turquoise, transparente, ponton genre publicité pour Martini. Le genre d'endroit divin quand il n'y a pas un chat et atroce l'été. Il n'y avait pas un chat.20160423_153529.jpg

Enfin, enfin, on arrive à Bonifacio (que je connaissais aussi). Je ne suis pas folle de Bonifacio. Trop spectaculaire, trop incroyable, et trop touristique aussi. Trop de restaus et de boutiques style Mont Saint Michel (vous savez que je déteste les boutiques ?). Il faisait presque froid à cause du vent. Chocolat chaud dans un café à pic de la falaise blanche. (sans vous commander, regardez la photo du café, juste en-dessous. On se croirait dans un bateau. Avec en prime le vertige. J'ai bien aimé ce café parce qu'il y avait une prise électrique où j'ai pu recharger mon tél. Et des toilettes rigolotes dont il fallait demander la clef au bar et tout le monde faisait la queue. Désolée de parler de pipi tout le temps mais les voyages c'est un peu ça: regarder, se demander où on va faire pipi, admirer, se demander ce qu'on va manger, avoir à nouveau envie ou besoin, de faire pipi, et ça y est sentir qu'on a faim). Bonifacio, c'est très minéral, trop pour moi. Je trouve que c'est un lieu de tragédie.20160423_162930.jpg20160423_161440.jpg

Commentaires

Je pense comme toi, Bonifacio est trop touristique !

Écrit par : sabine | 01/05/2016

Les commentaires sont fermés.