Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2016

Ventre de biche !

Je ne sais pas pourquoi je me suis mise à lire ce week-end " La dame de Monsoreau" de Dumas. Je l'ai lu comme je lis, c'est à dire dans n'importe quel sens, en ouvrant le livre au hasard. Je suis tombée sur le récit de Diane de Méridor et j'ai adoré cette lecture, la cruauté du comte de Monsoreau qui tue les deux faons de la biche qui est l'amie de Diane, son enlèvement, puis sa délivrance qui n'en est peut-être pas une par Monsoreau, l'arrivée sur ces entrefaites du comte de Bussy, le départ à Paris, les personnages qui jurent "Ventre de biche"!,les mantilles à la messe qui cachent tout le visage, les chevaux qui galopent à travers les forêts profondes, les pères éplorés et les jeunes filles aux voix "suaves".... tout ça se passe six ans après la saint-Barthelemy, et puis zut ça s'est fini en eau de boudin...quand je me suis aperçue que j'avais entre les mains le volume 1...

Il existe donc un tome 2 et ça m'enchante. J'espère que je vais le trouver demain !

 

Commentaires

Ventre de biche, ton billet donne envie de lire ce livre ! Mais je ne comprends pas comment tu fais pour lire un roman dans le désordre...

Écrit par : sabine | 28/03/2016

Je crois que tu aimerais ce Dumas.
( Moi je ne sais pas comment on fait pour lire dans l'ordre, c'est horrible, je n'y arrive pas !)

Écrit par : Sophie | 28/03/2016

Ventre de biche, palsambleu, diantre, tous ces termes ont précédé les moules à gaufres et les bachi bouzouk du capitaine Hadock. Mon père adorait Alexandre Dumas.

Écrit par : Julie | 28/03/2016

Les commentaires sont fermés.