Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2016

Epatant

chopin5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'autre soir j'ai écouté les Nocturnes de Chopin (*) et jamais je ne les a aimés autant. En vieillissant, j'aime de plus en plus ce que j'aime, le ciel, les fleurs, le calme, la mer, c'est comme si le ciel les fleurs etc. se rapprochaient de moi tendrement, c'est comme si j'avais passé ma vie à me rapprocher de ce que j'aime et maintenant c'est le mouvement inverse. Epatant, non?

* joués par Daniel Barenboïm un jeune pianiste qui monte

Commentaires

Le contraire des yeux qui voient moins de près avec le temps... tu regardes avec ta tendresse et peut être un soupçon de nostalgie, tu aimes ce qui est important, ce qui fait le sel de nos vies, la beauté, la musique tout ça.
Epatant, vraiment.

Écrit par : la Mère Castor | 30/01/2016

C'est marrant ce que tu dis..... moi aussi, j'aime de plus en plus fort, et presque violemment ce que j'aime. Comme si, étant donné que les ans s'accumulent, je sais que tout n'aura qu'une durée limitée. Pas drôle, mais j'aime mieux ça que d'être une vieille blasée toujours à regretter le passé (beurk....)

Écrit par : Julie | 30/01/2016

je suis aussi sensible à la nature des choses, les fleurs qui poussent, le calme, la musique, mes passions bien que je sois moins rapide, le principal de la vie

Écrit par : jos | 30/01/2016

Les commentaires sont fermés.