Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

La bêtise

1009810123_B977020095Z.1_20151109134448_000_GFO5IL5Q9.1-0.jpg

 Oh, la bêtise  sans nom, de la campagne dite "contre le harcèlement" dans les transports !  Qui encore a imaginé cette communication aussi moche qu'idiote ?

Ce fond rose buvard ! Rose pour les filles ? Non mais sans blague!

Et comme si "Vous êtes charmante" amenait aux insultes !

Enfin bon, je  souhaite bien du courage aux parents qui devront expliquer l'affiche aux enfants et dire pourquoi une station s'appelle "Réponds sale chienne".

En plus, aussi bien "vous êtes charmante" que les insultes, ça ne se passe pas dans le métro mais dans la rue.

Dans le métro, s'il y a "agression" c'est silencieusement. Un type qui se colle centre toi ne dira jamais "vous êtes charmante" ou "réponds sale chienne". Ni celui qui ne te harcèle en rien mais écarte les jambes en toute bonne foi et tu n'as plus de place. Et celui qui a trente ans, qui est en pleine forme et jamais ne se lèvera pour te laisser la place.

 

Bref, moi quand je verrai cette affiche c'est  par tant de bêtise que je me sentirai insultée.

Commentaires

Il n'y a pas que dans le métro, hélas..... que les filles entendent ce genre de propos. Ma petite fille est élève dans un lycée qui comporte des sections dites "difficiles" et quand elle passe devant certains garçons de ces sections, elle a droit à des "elle est bonne" qui la mettent en rage.

Écrit par : Julie | 10/11/2015

C'est vrai ce que tu racontes, cette différence d'agression métro-rue... Lorsque j'habitais Paris, c'était toujours dans la rue que je me faisais accoster, de façon plus ou moins élégante. J'en étais venue à adopter une ferme attitude anti-drague : marche rapide, non-sourires et regard lointain... je guettais aussi mes reflets dans les vitrines pour voir si j'étais suivie...

Écrit par : sabine | 11/11/2015

Les commentaires sont fermés.