Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2015

16-61

20150806_110519.jpgSous les gingko dans un parc de Shangaï (hier): photo M.

Malgré les plus ou moins bienveillants "Et toi tu en as encore pour combien?" (!) dont la formule ma foi est assez malheureuse , je ne suis pas près de prendre ma retraite. La raison en est simple pour qui ne le saurait pas: la retraite de base est égale à 50% du salaire des 25 "meilleures" -sic-  années, et le retraite complémentaire c'est pas bézef. Donc je continue à travailler. Mais je ne suis pas barjo non plus, je prépare quand même cette retraite, j'écris aux organismes concernés, je remplis des papiers, et je "reconstitue" ma "carrière" -c'est aussi la formule des papiers. On pourrait dire "vie professionnelle", ça serait mieux. Mais le mot employé est "carrière", et c'est assez fallacieux. Bon alors, ma carrière?  J'avais 16 ans pour mon premier boulot, j'en ai 61 et il est probable, sauf surprise, que ce sera le dernier. Il faut assez sortir de l'Etna pour comprendre tous les méandres des différents calculs, des différents dispositifs. Mais il y en a un nouveau qui m'enchante, il existe depuis janvier. C'est la possibilité que les années d'études à la fac soient comptabilisées en trimestres. Vous creusez un peu, je creuse un peu...et vous vous apercevez que la demande de prise en compte de ces années d'études doit être obligatoirement faite au plus tard 10 ans après la fin des études !!! Au bout de 10 ans, raté,  c'est trop tard !

 

Commentaires

Dix ans, et le couperet tombe...... c'est bête, cette loi. Comme si au bout de dix ans, on n'avait plus fait d'études. En plus, quand on vient de sortir de la fac, il est assez rare, et heureusement, qu'on pense à sa retraite.

Écrit par : Julie | 09/08/2015

Ouais, c'est une arnaque !

Écrit par : Sophie | 09/08/2015

Chère Sophie, Si vous pouvez continuer le plus longtemps possible ce sera encore mieux.... Pour les hommes, ils deviennent tout bêtes quand ils ne travaillent plus "au dehors". Pour les femmes c'est tout différent, car elles ont encore plus de travail à la maison...mais elles trouvent le temps d'apprendre des choses dont elles ont eu envie toute leur vie ! Une de mes belles-filles va continuer à travailler jusqu'à son dernier jour, car elle s'ennuie chez elle...Ma fille ainée, pourtant virtuose en musique en flûte traversière, vient de commencer...le violon ! Je lui souhaite bien du courage ! Mes trois fils travaillent pour les autres...dans leurs différents métiers, car l'amour du travail est plus fort que tout....
Ne vous tuez pas... au boulot tout de même

Écrit par : meregrand | 09/08/2015

Vous y allez fort ! Ces trajets m'épuisent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et je ne m'ennuierais pas si je ne travaille pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Sophie | 09/08/2015

Je ne me suis pas ennuyée une secon quand j'ai pris ma retraite. Je précise que mon mari non plus. Je connais et fréquente bon nombre de retraités' et aucun ne semble s'ennuyer. Le boulot n'est pas tout dans la vie, et heureusement.

Écrit par : Julie | 10/08/2015

Les commentaires sont fermés.