Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2015

L'IRM (l'imagerie par résonnance magnétique)

urttt.jpgQuand on me fait des examens un peu sophistiqués, genre IRM, ou des trucs chirurgicaux, je pense toujours que dans cent ou deux cent ans on trouvera ces pratiques incroyablement frustres, lourdes, désuètes, barbares, inimaginables.

Par exemple cet après-midi: IRM du genou. Etre immobilisée. Rentrer dans le caisson (et encore, pas la tête). Pas bouger. Bruits comme au coeur d'une cafetière nespresso. Vingt minutes.

Dans cent ans on dira "et il fallait se déplacer, aller dans des endroits spéciaux pour ça?  Et ça prenait du temps, et il y avait trois personnes autour de toi et t'étais enfermé dans une longue boite ?" car il suffira d'une pastille qu'on se collera sur le genou pour en deux secondes voir ce qu'on a.

Dans cent ans tout ça paraîtra dépassé. Et pourtant si ça se trouve, le reste ne sera pas si différent, il y aura toujours des oiseaux, des fleurs, des saisons, des chats. Enfin bon, vous voyez ce que je veux dire. On regardera aujourd'hui comme on regarde maintenant les images des arracheurs de dents sur le Pont Neuf.

( la photo c'est "Le genou de Claire" d'Eric Rohmer)

 

Les commentaires sont fermés.