Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2015

Moto-journal

Pierre-Le-Tan-07.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierrre Le Tan.

 

Aujourd'hui, à la suite d'une banale échographie, j'avais RV à l'hôpital pour un examen qui s'appelle une hystéroscopie. Vous voulez savoir ce que c'est ? Oui ? vous êtes sûrs? Vous voulez pas une bassine?

Donc c'est un peu le festival de Cannes, on vous met une petite caméra dans l'utérus et ensuite c'est un peu Top Chef spécial viande hachée: sur  un écran de télé on voit des trucs rouges dégueulasses. Bref j'arrive. Je fais la queue pour avoir un ticket (Oui on fait la queue pour avoir un ticket !). Finalement l'hôtesse d'accueil me dit "Vous n'avez pas besoin de ticket et vous n'avez pas besoin d'étiquette" (Chouette!) Allez directement attendre salle 3 au "Centre de la femme" ".(Service gynécologie, quoi. Un peu comme le "milieu aquatique profond standardisé" (=la piscine) de la réforme des collèges.)

J'arrive salle 3. Il y a là trois très jeunes femmes énormément enceintes. Et moi. Je suis un peu en avance. Mais il y a plein de journaux. Je me lève pour en prendre un: c'est Moto-Journal. Il n'y a que des Moto-Journal ! On lit pas des magazines féminins débiles au centre de la femme, non mais hein!

Mais très vite voilà l'infirmière. Elle me fait déshabiller ("Passez aux toilettes ça sera moins désagréable") et me pose des questions sur l'âge de mes enfants, mes grossesses, ma santé, des sujets qui me passionnent et elle écrit les réponses soigneusement sur un dossier en carton rose. A trois reprises elle appelle au téléphone le docteur qui apparemment devrait être là, mais il n'est pas là. Je sens qu'elle s'impatiente un peu. Une autre infirmière est arrivée qui s'active mystérieusement dans une pièce attenante. Elle dit "Dans dix minutes ça sera prêt. (ça me fout la trouille) et "Si le 5 suffit pas, on prendra le 10" (Au secours ! J'ai peur !). Le dossier rose est rempli. Elles vont et viennent. Elles ont disposé sur une table des ciseaux très fins et très longs (brrrr!) et une espèce de liquide comme une sauce chinoise (miam). Ah la porte s'ouvre, c'est le docteur.

Pour faire ma maligne je dis "C'est vous le boucher ?" . Il n'a pas l'air de trouver ça tordant. Il enfile des gants en plastique et il dit "Allons-y". (C'est moi ou c'est le sosie de Louis Alliot ?). Il y va. L'infirmière me dit "ça va bien se passer Madame ne vous inquiétez pas" (En général quand ils disent ça, c'est que ça va faire mal au moment où ils le disent; ça se vérifie. "C'est juste comme une douleur de règles" dit-elle encore. Oui mais moi je n'ai plus de règles depuis dix ans. Et en plus je n'avais jamais mal !). Soudain Louis Alliot me dit "on va remplir d'eau votre utérus". "Sympa" je dis mais j'aurais préféré du schwepps. Alors lui, agacé: "Regardez  plutôt l'écran , ça va vous changer les idées". Je vois un machin rouge. "C'est votre polype" il dit. "Enchantée !" Non, je ne dis pas "enchantée",  j'ai mal. Oubliez pas que j'ai une caméra dans l'utérus. "Bon je fais un petit prélèvement". Je dis "Et après?". Il dit "Et après c'est presque fini". Je pense ouf. Oui je pense ouf parce que même si c'était Robert Redford, ça ne serait pas agréable. Alors, Louis Alliot....

C'est fini dit-il. Il regarde les photos qu'il a prises. "Bon on va l'enlever. Il va falloir opérer". Je refais ma maligne. JE VEUX QU'IL RIE. Je dis "On le fait tout de suite?" Il ne rit pas. Il dit "Le secrétariat va vous donner un RV". Je lui demande quelques petits renseignements sur ce polype, sa taille (2cms. Misère !), s'il est bénin ou cancéreux. Il n'en sait rien. Merde il est pas médecin, il est compagnon de Marine Le Pen. Il est évanescent. On verra quand il sera analysé. Je demande qui va m'opérer. "C'est moi". La gynéco avait parlé de m'enlever l'utérus. L'évanescent dit: "Chaque chose en son temps" (ça me rappelle quelqu'un). Me traverse une pensée affreuse: peut-être que c'est mieux pour les finances de l'hôpital de me faire 2 opérations au lieu d'une ?

Je sors. Ce sera le 27 mai. Je cueille du lilas mauve sur un lilas le long de l'hôpital. Mon chéri m'attend avec des éclairs au café. Chaque chose en son temps.

 

 

Commentaires

Ton récit m'a fait passé du rire aux frissons glacés. Avec toi, je vais attendre les résultats. Et puis c'est vrai, "chaque chose en son temps"...

Écrit par : sabine | 20/04/2015

Voui. On verra bien !

Écrit par : Sophie | 21/04/2015

Comment arrives-tu à écrire un texte marrant avec un truc tout sauf marrant ? C'est le mystère de Sophie.

Ton examen m'en a rappelé un que j'ai passé il y a quelques années pour des problèmes de "fuite", pas de robinet, bien entendu. Je n'ai jamais rien connu d'aussi humiliant ni dégradant. Trois quart d'heure en position élégante avec un type antipathique qui me filmait la vessie qui avait été préalablement remplie par l'extérieur (!!!!) sans me faire l'honneur d'un mot ni d'un regard. Je me suis jurée que si un jour on me propose de repasser ce truc je refuserais.

Dans les hôpitaux, les infirmières sont toujours ou presque sympas, les médecins, c'est un peu la loterie.

Nous attendons donc les résultats, mais je suis certaine que c'est bénin.

Écrit par : Julie | 21/04/2015

Ah toi aussi c'était Louis Alliot qui filmait ta vessie?
Bon, "dégradant" en même temps moi je ne trouve pas, ni "humiliant"...Je ne pense jamais à ça. Je ressens plutôt de l'inquiétude, la peur que le gars tousse et dérape, des choses comme ça !

Écrit par : Sophie | 21/04/2015

courage Sophie. nous avons beaucoup de lourdes attentes

Écrit par : jos | 21/04/2015

Merci Jos

Écrit par : Sophie | 21/04/2015

Franchement, moto journal chez un gynéco, c'est vraiment n'importe quoi. Ils auraient pu mettre "Les veillées des chaumières", ou "le petit écho de la mode". ouaf ouaf ouaf

Écrit par : Julie | 21/04/2015

Ben oui. Mais ça m'aurait moins fait rire !!!

Écrit par : Sophie | 21/04/2015

Non, ce n'était pas Louis Alliot, d'ailleurs, je ne savais même pas qu'il existait à cette époque, c'était plutôt genre Sadam Hussein.

Écrit par : Julie | 22/04/2015

Ah ah ! Louis Alliot gynécologue, et Saddam Hussein urologue, ya pas à dire on est vernies toutes les deux !!!!!

Écrit par : Sophie | 24/04/2015

Bonsoir Sophie,
Alors ? Vous voila dans les pattes des médecins ! Ah la la, quand on commence ça n'en finit pas....ils trouvent toujours quelque chose de plus à aller voir, avec leurs instruments pas sympathiques. J'ai traversé cette belle période où on a toutes sortes d'ennuis...et je suis passée 4 fois sur le billard en quelques courtes années...jusqu'au jour où...la barbe, ils n'ont plus voulu me voir et m'ont tout enlevé....et ensuite j'ai vécu une période épatante : plus besoin de faire attention pour ne plus avoir un sixième enfant....j'ai été bien tranquille...et je n'ai plus jamais été malade...Vive la vie, je suis à la fois femme et homme...Y' a pas de quoi en faire un drame ! malgré toutes les bêtises qu'on m'a dites ! ! !
Je me suis permis de mettre tout ça sur votre Blog...puisque ce que vous avez subi , je le comprends et ce n'est pas drôle.
Je vous signale que Jupiter a enfin "terrassé" Lucifer... Quelle bataille, je n'en suis pas encore remise....et ce matin, j'ai pu mettre quelque chose sur mon Blog....où tout a été bouleversé par rapport à " avant "... Tout à réapprendre ! J'ai failli tout laisser tomber.
Mais je suis entêtée....et très fière d'avoir fait une fille aînée si savante, que j'en suis surprise et épatée....Elle a débrouillé toutes les pistes pour arriver à un résultat qui fonctionne, bien qu'il lui était inconnu ! Bon courage, mais je sais que vous avez un caractère aussi volontaire que le mien, alors vous vaincrez..... Bons baisers Malyse

Écrit par : mèregrand | 22/04/2015

Vous me surestimez Mèregrand, je suis au contraire assez défaitiste et mélancolique en réalité.

Écrit par : Sophie | 24/04/2015

C'est quand on est mélancolique qu'on a le plus recours à l'humour, enfin, je crois.

Écrit par : Julie | 25/04/2015

OUI Julie j'ai été très mélancolique ces dernières semaines, mais j'essaie toujours de garder un peu d'humour que je distille à ceux qui m'entourent...ce doit être de famille ! Certains ne comprennent pas, mais j'ai besoin être gaie au moins une fois par jour...et je compte bien sure la belle saison pour être gaie sur mon Blog et vous raconter les choses aimables de la vie...L. Soyons en bonne santé...ça aide !
M.L.

Écrit par : mèregrand | 26/04/2015

Les commentaires sont fermés.