Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2015

Le banquet

xenophon03.jpgXenophon, qui ressemble beaucoup à Jean-Jacques Debout, était un historien, un écrivain, un chef de guerre. J'ai appris ça  par hasard, parce que j'ai aidé Vladi à faire une fiche de lecture sur Le banquet (Je sais ce n'est pas éducatif, je ne suis pas éducative). Je connaissais de nom l'autre banquet, celui de Platon, sans en avoir aucun souvenir malgré que sans doute je l'aie soi disant "étudié" en classe, mais Xénophon, non, inconnu au bataillon. Bref je lis ces 30 pages. Première lecture, comme toujours je survole. C'est du chinois. Deuxième lecture avec un stylo, ça s'éclaire mais ça m'emmerde toujours autant. Troisième lecture dans le métro je commence à être charmée. Je trouve ça amusant. Je trouve ça drôle. Je trouve ça bien fait. Bien torché aurait dit mon père (tiens, voilà une expression à laquelle je n'avais pas pensé depuis des siècles). Donc Xénophon peint Socrate invité à un banquet avec un groupe d'amis, un banquet donné par le riche Callias en l'honneur d'Autolycos qui comme son nom l'indique vient d'avoir son permis de conduire. Il y a là des musiciens, des danseurs, un bouffon, et aussi un gars taciturne qui est pénible à ne pas prendre part aux discussions. Tout le monde boit, tout le monde converse. On fait l'éloge de l'oignon, de l'amour, on parle des femmes qui à part leur manque d'intelligence sont quand même très bien, on parle des jeunes hommes tellement beaux qu'on a envie de les toucher ou même avec eux de coucher (il n'y a que des hommes au banquet bien sûr), on parle du courage, de la vertu, de l'art, du rire. On parle d'Homère.

Xénophon peint un Socrate qui ne se prend pas trop au sérieux, qui accepte qu'on se moque de lui, mais qui sait bien quand même qu'il est un grand philosophe.

On rit beaucoup. Enfin, les invités. On argumente, on passe du coq à l'âne,on joue. Les méandres de l'esprit humain se déroulent devant nous et la première impression donnée par le texte, une impression de  décousu, cède quand on comprend qu'au contraire le texte est très construit, et Xénophon très fort. Voilà, c'est écrit au IV ème siècle avant Jésus-Christ.  Et il parait qu'au banquet de Platon, Montaigne préférait celui plus gai, plein de fraîcheur, de Xénophon. Bref, "tu lis quoi en ce moment?" "Moi? Oh je suis plongée dans Xénophon". On peut le dire, ça mange pas de pain.

 

 

Commentaires

Trézamuzan, et on ne pourra pas dire (comme le disait notre professeur en nous rendant nos rédac') : "Superficiel, ça manque de Xénofond."

Écrit par : tanguy | 17/02/2015

Vous savez que Trezamuzan et Xenophon sont par ailleurs deux antidépresseurs? C'est dingue, non ?

Écrit par : Sophie | 17/02/2015

Espérons qu'ils soient plus efficaces que le Loimacron !

Écrit par : tanguy | 17/02/2015

Euh, le Loimacron est un suppositoire je crois, pas un antidépresseur, vous confondez peut-être avec le Karantneuftroi, l'anxiolytique des laboratoire Valss, non?

Écrit par : Sophie | 17/02/2015

Aménon, cévoukikonfondé : l'antianxyolitique c'est le Mercipourcemoman 1000 mG des laboratoires Trierweller ! Rien à voir avec les lunettes Petit Montebourg made in Yaourt.
Ne confondons pas tout!

Écrit par : tanguy | 17/02/2015

Mon ami, voukroiyépakvouzanfaitro ? Prenévogoute.

Écrit par : Sophie | 17/02/2015

Merci de ce compte-rendu, je pense que ta fiche de lecture va avoir une bonne note !

Écrit par : sabine | 18/02/2015

En fait je ne suis pas sûre, car je ne connaissais pas les "consignes" du prof ! On verra !

Écrit par : Sophie | 22/02/2015

J'adore ce dialogue......

Je pense que Xénophon ne serait pas content d'être comparé à Jean Jacques Debout. Il est nettement plus beau, et le marbre, ça fait chic, on dira ce qu'on voudra.

Écrit par : Julie | 18/02/2015

Comment ça Xénophon plus beau que Jean-Jacques ? ça va pas la tête !

Écrit par : Chantal Goya | 22/02/2015

Ah oui, Tanguy et Sophie....on en veut encore ! votre dialogue vaut son pesant de moutarde....on ne doit pas s'ennuyer à votre table....Très amusant...Merci...
J'ai bien lu le Banquet de Platon....un jour, en clinique, j'ai du m'endormir.....^Plus aucun souvenir ! Celui de Xénophon est peut-être plus drôle ? M.L.

Écrit par : meregrand | 18/02/2015

A notre table? On est sérieux comme des papes, voyons! (Enfin, des vrais papes!)

Écrit par : Sophie | 22/02/2015

J'ai tellement rit merci Sophie et Tanguy ou un pesant d'or mère grand...

Écrit par : george | 19/02/2015

vous enjolivez mes journées, merci
je n'ai pas ce don de transformer les mots....hélas, cela m'aurait été trés utile et salutaire !

Écrit par : jos | 20/02/2015

Les commentaires sont fermés.