Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2015

Une comptine

comptine-minette.jpgillustration: Gerda Muller, éditions Père Castor,1953

 

Je la veux !

assiette-anthropologie.jpgElle coûte 21 €. La marque c'est Anthropologie. (Tu m'en diras tant !)

 

30/01/2015

La neige

the-snail-henri-matisse-tate-1369862587_org.jpgMatisse

Comme j'avais vraiment très mal au dos, il était onze heures, tellement que je ne pouvais pas m'asseoir, ce qui n'est pas pratique au boulot, il jouait du piano debout mais quand même, je me suis dit que bon j'allais prendre un des deux médicaments prescrits hier par le docteur (j'aime pas trop les médicaments) et tant pis on verrait bien. Je veux dire on verrait les effets secondaires. (Parfois les médicaments aussitôt avalés me donnent l'impression que je vais crever). Donc j'ai avalé un *. (je vous dis pas le nom, c'est interdit de dire les noms des médicaments!). Une collègue m'a dit "Ah ah je connais tu vas être complétement défoncée" (Tiens, ça m'a fait rigoler, ça faisait 40 ans que je n'avais pas entendu ce mot affreux, sans blague. Moi je préfère dire "shootée", Pamela est très distinguée).

Et en effet au bout d'une demi-heure il s'est mis à neiger. La neige! La neige ! C'était trop beau. Des milliards de flocons par la fenêtre, une danse, un tourbillon de flocons. J'ai crié il neige pour que tous les bureaux entendent (on travaille portes ouvertes). Aucune réponse. Je me suis levée (tant bien que mal, je vous rappelle que j'ai le dos coincé). J'ai redit il neige il neige dans le couloir. Pas de réponse. Tout le monde était penché vers son ordi. J'ai dit hé ho mais il neige ! J'avais l'impression que mes pieds étaient posés sur un parquet surélevé, j'étais merveilleusement détendue et gaie et heureuse. J'ai redit non mais allo, allo quoi il neige. Et ça n'a pas manqué, j'ai entendu "Mouais j'aime pas la neige à Paris"... "Bonjour la bouillasse" ..."Je préfère quand c'est à la montagne"...

Je leur ai dit non mais quels pisse-vinaigre vous êtes, regardez, regardez comme c'est beau, qui aurait pu inventer ça hein, quelle agence d'événementiel hein? Non mais vous alors il tomberait une pluie de pétales de roses, vous ne léveriez pas la tête de vos ordis.

"C'est pas beau" m'a dit une collègue. "Regarde c'est pas beau". Mais si, c'était beau! Le mur gris affreux, sinistre, qu'on voit par les fenêtres, était sublime sous la neige. J'ai dit "Regardez c'est Berlin" "Regardez voilà Staline" ( Staline? Berlin? Ben oui j'ai dit ça).

C'était une merveille de moment. J'ai dit "je sors faire des boules de neige". Je n'avais plus mal au dos.C'était l'effet du médicament. C'était beau. J'adore la neige, c'est beau. Merci mon dos.