Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2014

Ce n'est pas exprès

111Three-Tree2_2006369b.jpgDavid Hockney

 

Ce n'est pas exprès que j'écris moins de billets et que je réponds en retard aux commentaires. Voilà. Je voulais le dire et que les français le sachent. C'est parce que je n'ai plus beaucoup de temps, voire plus du tout. Par exemple là je me suis réveillée à quatre heures et demie et donc je me suis dit bon je me lève comme ça j'aurai un peu de temps. C'est pour ça. Mais donc voilà. Est-ce que vous me croyez? Bon je vais vous faire un reportage sur ma vie quotidienne depuis que je travaille tous les jours. Parce que quand j'ai commencé ce blog c'était en plein mois d'août et puis je travaillais à mon compte c'est à dire que j'avais du temps libre et plein d'angoisses, et puis un ou deux ans après juste après la mort de mon père je suis redevenue salariée (il est chiant ce billet hein!) mais je ne travaillais pas le mercredi (et ça change tout les amis, ça change tout) et puis il y a un an et demi j'avais un vendredi sur deux qui était libre, et puis depuis le premier septembre de cette année je travaille tous les jours, mue par lapadugain. Et j'ai beaucoup de transports. Au cas où vous ne le sauriez pas si vous êtes un martien. Donc reportage.

5h 45: le réveil sonne. ou plutôt mon téléphone portable toujours posé sous mon lit (garantie cancer du cerveau). Je me lève d'un bond. J'essaie de me souvenir quel âge j'ai. Oui c'est toujours la première chose que je fais le matin. Je me souviens alors que j'ai des enfants. Et j'essaie de me rappeler où ils sont. Est-ce que Louise dort là? Est-ce que j'ai eu des nouvelles des deux la veille au soir? Et est-ce que Chateaubriand est mort ou vivant. Me revient que je vis en 2014 et que j'ai soixante ans. Donc je n'ai pas à aller au lycée c'est déjà ça de pris. Et il n'y a pas la guerre. Oui tous les matins en me réveillant je pense à ça. En même temps je me lève avec mal partout. (C'est un reportage non édulcoré). En général Absinthe dort sur mon oreiller, là où j'avais posé ma tête en m'endormant, et j'ai dormi avec les pieds qui dépassent de la couette. Ce n'est pas grave. Parfois elle m'a vomi sur la tête pendant la nuit aussi. Ce qui ne me dérange pas car je suis barjo.

Dans la cuisine je remplis d'eau la bouilloire pour mon thé. Il y a des mois entiers où je me fais un chocolat chaud le matin puis des mois entiers où l'idée de me faire un chocolat chaud me parait incommensurable. Pendant que l'eau bout je prends mon médicament du matin  (levothyrox 100) et je plie les chaussettes de mon chéri qui sèchent sur le sèche linge brinqueballant de la cuisine. Pourquoi j'adore plier les chaussettes? Va savoir. (Vas plutôt pas savoir, tiens !) Je verse l'eau sur le sachet de thé (aucune exigence envers le thé, j'ai, je suis l'anti bobo de base, je m'en fous. J'ai même un faible pour les sachets du genre thé au caramel bien chimiques premier prix). Et pendant que le thé refroidit, voyez mon sens de l'organisation, je donne des croquettes aux chats. En général Absinthe s'est allongée langoureusement à ma place style enfin elle dégage enfin seule moi Absinthe avec son chéri. Et Jimmy tourne autour de mes jambes avec des yeux de merlan frit. J'ouvre les rideaux. Vue magnifique sur le parking noir. J'entre dans la salle de bains où la pile de linge sale dans le panier à linge sale (Louise se change beaucoup) me donne le premier coup dans le moral de la journée. Parfois je fais une lessive le matin. Je vois alors dans la glace de la salle de bains que contrairement à ce que je pensais en me réveillant, je n'ai pas soixante ans, mais cent. Je suis livide, défaite, c'est bien triste.  Je prends une douche en pensant au boulot. (Eh oui je ne fais pas exprès d'y penser, je suis détraquée). Je m'habille en ayant envie de me recoucher pendant quelques semaines. Je bois mon  bol de thé avec  délices, quel bonheur mais quel bonheur un bol de thé chaud, puis je change l'eau des chats.

Epuisée par tous ces efforts et accompagnée par ma seule et riche vie intérieure -vous noterez que je n'écoute pas la radio, que je n'ouvre pas la télé, que je ne mets pas de musique- j'attrape mon sac (que j'ai un peu allégé cette année, il ne fait plus que 30 kilogs), je ferme la porte tandis qu'Absinthe surgit et me donne un petit coup de patte sur le bras, toujours le même, montée sur le petit meuble d e l'entrée à côté de la porte. Je dis "bonne journée les chats" et j'appelle l'ascenseur, "ascenseur, ascenseur" en préparant mon rouge à lèvres. L'ascenseur arrive (ce reportage est d'une intensité) et je mets mon rouge à lèvres devant la glace de l'ascenseur. Des fois quelqu'un un connard a appelé l'ascenseur, MON ascenseur du matin,  au troisième (ou au quatrième, c'est un exemple hein) et je dois arrêter de me regarder dans la glace pour dire bonjour puis bonne journée vous aussi merci.

Et alors, je sors de l'immeuble, et c'est le deuxième moment de grand bonheur de la journée mais alors vraiment grand, une bouffée large, c'est quand je sens l'air du dehors. Hiver comme été, en toute saison, vous ne pouvez pas savoir à quel point j'adore sortir dehors sous le ciel, sentir l'air, parfois entendre les oiseaux, voir la lune, entendre le vent, sentir la pluie, immense sensation d'être vivante, les poumons pleins de bonheur.

Je vous raconte la suite demain?

 

 

Commentaires

Oh oui, je n'en ai pas perdu une miette... et longtemps regardé le magnifique Hockney.

Écrit par : Marie | 11/12/2014

Merci Marie !

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

Quelle vie dure et passionnante ! Je te plains (je sais que tu aimes ça) d'avoir tant et tant de choses à faire, de partir le matin dans le noir, et d'avoir quand même autant d'humour et de joie de vivre.

Moi aussi j'aime plier les chaussettes, ça nous fait un nouveau point commun.

Écrit par : Julie | 11/12/2014

Ah les délices du pliage (roulage ?) de chaussettes ! (Ce n'est pas une vie dure sincèrement, elle est très privilégiée, ce sont juste les transports qui sont longuets)

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

moi, je vous lis le matin en petit déjeunant, racontez nous la suite.

Écrit par : Marie Hatton | 11/12/2014

Il va y avoir plein de suites !!!!!!

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

Chère Sophie,
C'est un travail bien dur que de se lever à 5 h. du matin....Vous avez l'âge de ma fille aînée qui travaille aussi, mais qui y va en voiture...elle est enseignante, après avoir été infirmière...et elle va prendre sa retraite dès 2015....et elle avoue qu'elle va s'ennuyer. Votre travail doit être bien prenant, et même intéressant...Et s'il vous apporte plus d'argent, et que tout le monde est charmant autour de vous...cela vous aide à le subir, c'est tout de même bien courageux de se lever si tôt....moi je ne sais plus comment on fait ! ! ! !
A bientôt...je commence à mieux connaître ce nouvel ordinateur....il faut TOUT réapprendre à mon âge...... M.L.L.

Écrit par : meregrand | 11/12/2014

Donc vous avez un nouvel ordinateur? Oh ! Vous êtes trop épatante !

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

mais oui, la suiiiiiite ! Et sans chichis ni cachotteries.

Écrit par : la Mère Castor | 11/12/2014

Sans chichis ni cachotteries. Ok !

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

Oui, la suite, les trains , les métros, le travail... enfin, c'est comme tu veux, tu as le droit de changer d'idées.

Écrit par : sabine | 11/12/2014

Non, je crois que je suis lancée !!

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

Ce reportage appelle de ma part quelques commentaires. Absinthe exagère de te vomir sur la tête, franchement, ça ne se fait pas.

Tu as tort de boire du mauvais thé plein d'additifs et d'aromes chimiques, c'est néfaste pour ta santé.

Louise se change beaucoup, ça, c'est normal, c'est de son âge, et elle est tellement belle qu'elle peut tout se permettre.

Lorsque tu bois ton thé, après avoir lancé une lessive et pris ta douche, il doit être froid, alors du mauvais thé froid, c'est une horreur pure et simple.

J'ai honte de mes matinées quand je lis la dure réalité qui est la tienne.

Je me lève vers sept heures et demi, mon thé est fait par mon mari, qui se lève toujours avant moi. J'suis trop gâtée. Je t'embrasse.

Écrit par : Julie | 11/12/2014

Mais faire du vrai thé selon les règles de l'art, comme toi ou Fanfan par exemple, ça prend beaucoup trop de temps !!! Je vais au plus vite. Tout vite et tout mal, telle est ma devise !!

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

La suite !
(On est demain, non ?)

Écrit par : tanguy | 11/12/2014

Tiens, vous voilà, vous !

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

bonjour Sophie merci de ce roman d une part de vie, qui est si dure pour toi, a part le moment de grand bonheur quand tu reçois l air vif du matin, il en faut du courage pour gagner sa "croute" et sa retraite! (a 55 ans quand on m a déclarée HS et que j ai laisse faire, ma vie s est écroulée et je n avais plus de but,elle s est écroulée souvent et je remonte, je n ai qui une. maigre retraite mais je m en fiche..d autres gens plus jeunes se battent contre cette vie que nous leur imposons en les mettons au monde,même mes très proches. je t admire Sophie, prends soin de toi quand même, c est le manque de sommeil le plus dur je TZ fais mille bises

Écrit par : jos | 12/12/2014

Vous êtes toutes, adorables, mais franchement je ne vais pas à la mine non plus !!!

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

Tu devrais écrire un roman feuilleton, t'es vraiment douée et je ne cherche pas à te flatter car pour le thé, là je ne trouve plus mes mots! Pourquoi ne pas te faire un ricoré? ce serait meilleur et moins iconoclaste. J'espère qu'on trouvera le temps de boire un vrai thé ensemble mais quand? Je n'ai pas pu aller à Paris depuis cet été et cela me manque, nous sommes toujours dans les travaux, les intempéries ayant causé 2 à 3 semaines de retard.
Bon courage pour cette fin d'année laborieuse. Bises.

Écrit par : Fanfan | 13/12/2014

Fanfan, un ricoré c'est un genre de café? Mais je ne bois pas de café ! J'aime l'odeur du café, les éclairs ou les glaces au café, mais je n'aime vraiment du tout pas en boire ! Je ne suis pas contre boire le matin du bon thé ou même du très bon thé, c'est juste une question de temps ! Alors du coup j'aime bien le thé chimique !

Écrit par : Sophie | 13/12/2014

Tu peux aller aussi vite pour faire un bon thé que pour en faire un mauvais, il y a d'excellentes infusettes, au lieu d'une poussière de thé, (on dirait des balayures) dans un sachet de papier moce, ce sont des infusettes en fin tissu mousseline, dans lesquelles il y a de vraies feuilles de thé, plein de marques font ça maintenant, et si tu aimes les thé aromatisés, il y en a plein aussi.

Écrit par : Julie | 14/12/2014

Bon je vais m'en acheter demain!

Écrit par : Sophie | 14/12/2014

Bravo, tu me diras.

Écrit par : Julie | 15/12/2014

Les commentaires sont fermés.