Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2014

Et le photographe William Eggleston, né en 1937, comparé à Faulkner et qui aime Faulkner, dit Wikipédia, moi je n'en sais rien

5548693.jpg

Commentaires

J'aime beaucoup cette photo. En fait, j'aime les rousses.

Écrit par : sabine | 02/11/2014

On a envie de voir son visage, non?

Écrit par : Sophie | 03/11/2014

Ma petite nièce Mary est rousse comme la jeune femme de la photo, elle est très belle, elle a 12 ans et parle déjà de se décolorer les cheveux en blond. Tous ces regards sur elle dans la rue l'indisposent. Passer inaperçue quand on a 12 ans, c'est se protéger beaucoup.

Écrit par : Marie Hatton | 02/11/2014

Oui, et même quand on n'a plus douze ans !!

Écrit par : Sophie | 03/11/2014

Superbe photo. Cela ne m'étonne pas qu'on évoque Faulkner, il y a de la fureur dans cette couleur rousse, une atmosphère sudiste.

Écrit par : Fanfan | 02/11/2014

Moi je suis nulle en Faulkner !

Écrit par : Sophie | 03/11/2014

C'est un paradoxe étonnant, les vraies rousses sont gênées par leur couleur et plein de fausses rousses se promènent dans les rues....

Écrit par : Julie | 02/11/2014

Parce que les fausses peuvent changer si elles veulent ? Ah de toute façon les femmes, hein !

Écrit par : Sophie | 03/11/2014

Les commentaires sont fermés.