Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2014

Le dopplériste et le garde-forestier

rachel-ruysch2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rachel Ruysch

 Suite du billet passionnant puisqu'il parle de moi. Trois heures moins cinq, pouet pouet pouet, j'arrive au cabinet de radiologie. Peu de choses sont aussi lugubres qu'un cabinet de radiologie, non? A part un diner avec les X. Chut je ne vous dirai pas qui c'est.(Mais si vous trouvez que le temps passe trop vite, dinez avec eux, le temps se ralentira.... effroyablement !).

Mais en plus dans ce cabinet de radiologie, pas un visage un peu joli. Ni aimable. Le comptoir avec sa "zone de confidentialité" est à pleurer. Mais bon, on m'appelle aussitôt. Il est trois heures moins trois. Je prends l'escalier indiqué pour descendre dans l'abîme. Zut on m'appelle encore aussitôt, pas le temps de lire un journal plein de microbes. Le docteur est rougeaud, visiblement torse nu sous sa blouse. Mais peu affriolant, calmez-vous. La dernière fois qu'on m'a fait un doppler des jambes, j'étais montée sur un tabouret et j'étais quasi tombée dans les pommes, mais là je m'allonge. Il dit brusquement "Vous venez pourquoi?". Ah l'autre ! Je parle "plébectomie". Lui: "ça veut rien dire phlébectomie". Il met en marche sa machine échographique. Il passe son truc -oh ça va- sur mes jambes l'une après l'autre en partant de l'aine pour l'artère fémorale. Je suis obligée d'échancrer ma culotte, j'ai pas une vie facile. Ensuite il se détourne et enregistre son compte-rendu dans un micro pour la secrétaire. Il trouve que j'ai beaucoup trop de temps de transport. Je dis pour faire mon intéressante: "C'est aussi que j'ai beaucoup et longtemps travaillé debout dans le temps. J'ai beaucoup piétiné". Il me regarde comme si 'j étais une abrutie. Je veux dire une abrutie complète. "Vous en connaissez des boulots où on ne piétine pas?" demande-t-il sévèrement. L'espace d'une seconde je cherche. Je ne pense qu'à un seul métier: footballeur. A ce moment là je vous jure, un seul métier apparait dans mon cerveau : footballeur. Mais je la ferme. Lui: "Garde-forestier peut-être?". Je m'attendais à tout sauf à l'irruption du garde-forestier dans cette petite pièce sombre et angoissante, le garde-forestier est là avec sa peau chaude, ses bottes, ses bras musclés, la boue du sous-bois et les grandes branches feuillues des arbres. Il remonte l'escalier. Le docteur. Je le suis.Il tend des papiers à la secrétaire derrière la zone de confidentialité, je tends la main pour le saluer, il m'a déjà tourné le dos.

 

Commentaires

Terrible ! Tu m'as fait rire ! Et dans le même temps j'étais un peu désolée qu'il t'ai traité ainsi....

Écrit par : sabine | 09/10/2014

Si je t'ai fait rire ça me réjouit !

Écrit par : Sophie | 12/10/2014

désolée, je crois que c'est "qu'il t'ait..."

Écrit par : sabine | 09/10/2014

Trois fois j'ai tenté de vous envoyer un commentaire, mais à chaque fois je l'efface, tellement des situations analogues à la vôtre me remuent encore.

Écrit par : Marie Hatton | 10/10/2014

Oh ! Je pense beaucoup à ce que vous dites.

Écrit par : Sophie | 12/10/2014

J'ai oublié de vous dire qu'il ne faut pas trop me secouer car pleine de larmes je suis! Parfois

Écrit par : Marie Hatton | 10/10/2014

Comme Hulul.

Écrit par : Sophie | 12/10/2014

Eh ben, il est gratiné ton dopplermachinologue. Tu parles d'un mufle, et je suis certaine qu'il n'a même pas vu tes ongles. Pfff, bien la peine.

J'ai eu affaire dans ma vie à trois specimens du même genre, deux radiologues, c'est sans doute le métier qui veut ça, et un ..... phlébologue. Non mais, allo quoi ?

Écrit par : Julie | 10/10/2014

Pas grave, il y avait aussi le garde-forestier ! Pourquoi personne ne parle du garde-forestier ?

Écrit par : Sophie | 12/10/2014

Bonjour Sophie,

Vous n'avez pas de chance Sophie! Des jambes fatiguées, des médecins débordés, pas toujours aimables...ils ont ellement l'habitude de faire ce travail qui, peut-être ne leur plait pas. Au fond, ce qu'on leur demande c'est de nous soulager et d'être rassurants et efficaces...Il y en a, mais ils sont mieux à l'aise dans leur Cabinet...Vous verrez, celui qui vous donnera les bons remèdes sera très aimable et très souriant. En attendant, ce n'est pas drôle, je sais.
Tiens, j' ai passé une radio de ma main droite car j'ai UN rhumatisme paralysant sur le dessus de la main...je ne peux plus supporter ma canne, ni aucun effort de mon poignet et je ne peux plus écrire à la main...le clavier, ça va ! Quelle barbe, mais comme dirait mon cher docteur avec le sourire : "je ne peux pas vous rajeunir....!" Merci Toubib ! M.L.

Écrit par : meregrand | 10/10/2014

Oh Mèregrand, mais ce n'est pas grave du tout: ce docteur était plutôt poilant en fait ! Et je ne demande pas aux médecins d'être des dieux, je ne suis pas une déesse, on fait tous comme on peut, c'est en fait une profession pour qui j'ai beaucoup d'admiration. Ils ont le droit d'être grognons. Et en plus j'ai une faiblesse pour les grognons !

Écrit par : Sophie | 12/10/2014

Grognon, oui, mais quand ils traitent les gens avec mépris, comme la radiologue que j'ai vue il y a quelques années, c'est inacceptable, on ne traite personne avec mépris, c'est une chose que je ne supporte pas.

Écrit par : Julie | 12/10/2014

Je n'ai pas non plus ton indulgence et même si en effet, les médecins sont des hommes comme toi et moi (enfin, façon de parler!), il me semble que le fait qu'ils ont en face d'eux des gens qui souffrent ou s'inquiètent devrait les amener à plus d'empathie ou tout au moins de gentillesse.

Écrit par : Fanfan | 12/10/2014

les médecins me semblent de plus en plus en plus "débordés" "loin" de leurs patients, je ne les ai jamais trop appréciés, à présent je n'ose plus rien leur dire, ils n'en ont que faire ; ce serait trop long de "conter" mes histoires..et ..pas anciennes, mais des situations analogues m' ont fait souffrir dans ma tête...dédain, anattention...et je passe
Bon courage Sophie

Écrit par : jos | 15/10/2014

ah ! j'oubliais de parler du beau garde forestier, voilà c'est fait , il réchauffe

Écrit par : jos | 15/10/2014

Les commentaires sont fermés.