Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2014

Règles en Espagne et boucles d'oreilles en oignons (titre trop graou)

zwiebel_illenberger.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Boucles d'oreille: Sarah Illenberger

 

 Comme si c'était doux de vieillir ! On a mal partout quand on se réveille...(selon la célèbre formule qui dit qu'" à partir d'un certain âge, si on n'a pas mal quand on se réveille, c'est qu'on est mort")....Les gens disent "les vieux" avec apitoiement et quand on leur demande de préciser ils disent "ben oui un vieux de soixante ans" (J'AI 60 ans dans 8 jours)....ou vous demandent "T'es bientôt à la retraite? "ou plutôt, cette phrase incroyable "Tu en as encore pour combien de temps?" (!!!!!)....etc etc. Mais il y a aussi une vraie douceur de vieillir. Par exemple on n'a plus de règles.

Oui je n'ai pas fait de transition. Bing, ça tombe comme ça. C'est LE sujet tabou. Statistiquement (oh, ça va ! C'est pas souvent que je dis "statistiquement" !) les françaises n'ont plus leurs règles entre 48 et 50 ans. C'est dire qu'à 60 ans ça fait un moment qu'on est débarrassées de cette corvée sans nom. Mais la ménopause est un tabou géant. Les nanas ont honte. C'est un monde quand même Honte de ne plus avoir leurs règles! Honte! Vous vous rendez compte de la connerie que c'est d'avoir honte de ça. Alors que c'est un tel soulagement.

Comme si quand on n'a plus ses règles plus personne ne peut être amoureux de vous! C'est bien connu: les hommes vous rencontrent et vous disent "Salut toi, t'as tes règles tous les mois? Non? Alors ciao!"

Bon. S'ils veulent avoir un bébé c'est un peu contrariant je suis d'accord. Mais c'est pas grave: il y a plein de femmes sur terre qui ont encore leurs règles, ça tombe bien!

Mais nous, on ne les a plus. Avouez: saigner comme ça pendant 3 ou 4 jours tous les mois, non mais il fallait y penser ! Bref on ne les regrette pas. Je ne les regrette pas. Elles ne sont pas le symbole de ma "féminité". Féminité qui est un sujet sans aucun intérêt. Quand je les avais, ça ne me dégoûtait pas, mais je trouve ça un peu compliqué, les Vania pocket, les tampons, non mais quelle barbe. A chaque âge ses plaisirs ? A chaque âge ses plaisirs!

 

C'est comme rougir. Je ne rougis plus.(Sauf exception !). Je rougissais tout le temps autrefois, c'était horrible. Je rougissais de la peur de rougir. Ne plus rougir c'est aussi la douceur de vieillir. Ne plus être intimidée. Pareil ! Ne plus construire des châteaux en Espagne. Pareil ! Ne plus se disputer avec ses parents. Pareil ! Ne (presque) plus s'engueuler avec ses enfants ! Ne plus être affreusement mortifiée pour un homme!

Et du coup les hommes sont beaucoup plus séduisants, les jeunes filles beaucoup plus ravissantes, les enfants beaucoup plus charmants, les moments embarrassants beaucoup plus rares, le ciel beaucoup plus grand....

Mais souvent je le reconnais, les autres sont souvent de plus en plus chiants (à périr !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!), je veux dire: pas rigolos.

 

 

 

Commentaires

D'accord avec toi, Sophie. A chaque âge ses plaisirs. Il y a des tas de chouettes choses quand on vieillit (quoique l'on vieillisse dès la naissance!) : ne pas être réveillée la nuit par les pleurs d'enfant, pouvoir partir en vacances en-dehors des congés scolaires, moins se soucier du regard des autres, etc. C'est vrai qu'il y a moins de conflits avec les enfants, bien sûr, ils ont grandi mais on essaie peut-être aussi moins de convaincre.
J'espère quand même que l'on n'est pas devenues trop sages...et puis, rassure-moi : suis-je bien vivante? Je n'ai jamais de douleurs au réveil, est-ce normal, docteur?

Écrit par : Fanfan | 14/02/2014

Oui mais réveillée par les enfants qui rentrent tard la nuit ou veillant pour guetter leur retour ! pas partir en dehors des congés scolaires car amoureux prof (c'est ballot !). Regard des autres: oui, crotte !Pas trop sages? Moi je trouve que je ne le suis jamais assez (je ne plaisante pas). Et sans doute que j'ai mal partout car quelqu'un a mis un petit pois sous mon matelas !!!!

Écrit par : Sophie | 14/02/2014

d'accord avec vous, je suis moins sensible au regard des gens, j'ai des douleurs que je suis "vieile" depuis longtemps!!! mais je suis née avec au moins 1kg de petits pois (dis moi pourquoi Sophie?)

Écrit par : jos | 15/02/2014

Vous êtes 2 princesses!

Écrit par : Fanfan | 15/02/2014

Jos c'est à cause du conte de la princesse au petit pois ! Tu sais la jeune fille qui sous des dizaines de matelas sentait un petit pois posé sur le sommier , ce qui prouvait son sang aristocratique !!!!!!

Écrit par : Sophie | 16/02/2014

j'adhère, je souscris, je vote pour. A quand un album jeunesse : ma mémé est ménopausée depuis belle lurette mais je l'aime quand même ?
J'aime particulièrement ton dernier paragraphe. Moi, 60 ans en 2015 et alors ? On est riche de tout ce qu'il y a eu avant. Bises.

Écrit par : la Mère Castor | 15/02/2014

Quand les femmes ont leurs règles, selon certains preceptes, elles sont "impure", elles faisaient tourner la mayonnaise, jadis, et autres fariboles du même genre. Quand elles ne les ont plus, elles sont "vieilles", plus bonnes à rien, comme si une femme ne pouvait que faire des enfants pendant toute sa vie, sans arrêter, ni faire quoi que ce soit d'autre.

Moralité, les femmes sont toujours l'objet de moqueries, de rejet, de la part de la société et de certaines religions.

Moi, les règles, c'est de l'histoire ancienne, je ne les regrette pas, bien que la ménopause n'ait pas été un chemin semé de roses pour moi. Bouffées de chaleur intempestives, toutes les demi heures, jour et nuit..... une horreur. J'ai donc pris le THS pendant six ans.

Écrit par : Julie | 15/02/2014

Les commentaires sont fermés.