Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2017

Un gag

IMG_5497.pngphoto: Louise

Hier soir, gag: impossible d'ouvrir la porte de la cuisine. ( oui chez nous toutes les portes sont fermées, à cause des chats). On dirait que quelqu'un pousse derrière pour empêcher de l'ouvrir, un fantôme costaud. Le Professeur Ronchon essaie plusieurs méthodes. En vain. Or à l'intérieur il y a des médicaments nécessaires, les croquettes des chats, des trucs à Louise -qui est là pour le week-end et repart dimanche matin-, etc. Bon, il est tard, il dit qu'il opérera demain avec la perceuse. On se couche. A l'aube je pars chercher des croquettes au Petit Casino tout près. Merde, il est fermé. Quand je rentre, le Professeur ayant dû renoncer à la perceuse, introuvable,  tape longuement avec un marteau sur la serrure. On frappe à la porte (de l'appartement, pas de la cuisine !). Preuve de mon optimisme: je me dis que c'est un voisin, qui compatissant nous apporte peut-être une perceuse. Que nenni, c'est une voisine (du dessous peut-être ?) que je ne connais pas, et qui se plaint du bruit (du marteau) de bon matin. Le Professeur déjà passablement irrité, se déchaîne contre cette pauvre femme. Il lui aboie dessus: " Vous voulez que je fasse comment ? Que je débloque ma porte avec une pince à épiler ?". Une heure plus tard et une pluie de copeaux par terre, la porte cède, la serrure est remplacée par un trou béant. Je nourris les chats, j'avale mes médicaments, Louise s'en va - c'est l'heure- puis le Professeur et moi on s'engueule. Ce qui n'était pas indispensable. Avec ou sans pince à épiler.

Commentaires

Hou là, l'ambiance était chaude ! Ça va mieux j'espère ?!

Écrit par : sabine | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, on s'est séparés (je rigole)

Écrit par : Sophie | 26/09/2017

Il y a des jours comme cela , juste quand il ne faudrait pas que tout va mal, et que l'on s'emporte....c'est humain
Qu'est ce qui coincait la porte ? Je souhaite que tout aille mieux ...

Écrit par : Jos | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Sas doute un truc s'est cassé dans la serrure...A force de toujours ouvrir les portes comme si on était le GIGN...suivez mon regard

Écrit par : Sophie | 26/09/2017

Et il va falloir réparer la porte......on se chamaille souvent pour des trucs qu n'en valent pas la peine. La voisine, franchement......elle devait bien se douter que s'il y avait du bruit, c'était pour une raison sérieuse. Je comprends tout à fait l'agacement du Professeur.

Écrit par : Julie | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Très indulgente avec le Professeur, toi !
Je persiste: rien ne justifiait qu'il lui aboie dessus comme ça, rien!

Écrit par : Sophie | 26/09/2017

Je trouve qu'une personne assez intolérante pour venir raler de bon matin chez des personnes qui ont des ennuis ne mérite qu'aboiements......Je suppose que d'habitude vous n'êtes pas bruyants, alors elle pouvait au moins être un peu patiente.

Écrit par : Julie | 26/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire