Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2017

"La dame aux camélias"

4 femmes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la fête des mères, Louise m'a donné "La dame aux camélias" (et aussi un autre livre), sur un conseil avisé du Professeur Adorable. Très avisé, car je ne l'ai jamais lu, et très avisé parce que j'avais justement envie de le lire, et très avisé parce que c'est exactement le genre de livre que j'aime lire. La dame aux camélias a toute ma vie été pour moi une expression. Ma grand-mère, mon père, disaient pour se moquer de nous, les filles, les petites-filles, si  on toussait ou si on avait un moment de langueur "Ah ha, la dame aux camélias", car ni grand-mère ni mon père n'aimaient qu'on se plaigne. Grand-mère disait d'ailleurs souvent, si on se plaignait d'une situation: "Rô ça va, à votre âge mes frères étaient dans les tranchées". Ce qui était vrai.

Bref, la dame aux camélias, dont je sais depuis peu qu'elle est la Traviata de Verdi (bon, traviata signifie grosso modo: "traînée"), fait partie de ces personnages qui nous accompagnent dans l'existence, comme la grande duchesse de Prusse ("arrête, t'es pas la grande duchesse de Prusse", avec sa variante "arrête, t'es pas la grande duchesse de Parme"), le dernier des Mohicans, Lassie chien fidèle, le Père fouettard, Jiminy Criquet, etc... (Vous pouvez compléter !) et dont il est temps que je lise l'histoire.

Le fils d'Alexandre Dumas en est l'auteur et raconte sa vraie histoire d'amour avec Marie Duplessis morte à 23 ans, d'amour et de tuberculose. Dans le livre, elle s'appelle Marguerite Gautier, et son amoureux Armand Duval. Il a eu une drôle d'enfance cet Alexandre Dumas fils, né de parents inconnus, car Dumas ne l'a reconnu que lorsqu'il avait 7 ans, et sa mère, Catherine Laure Labay une semaine plus tard. Mais je crois comprendre que c'est elle qui l'a élevé. Quoique ce point soit controversé, certains disent que Dumas père s'est battu pour avoir sa garde.(Vous ai-je déjà dit que le Professeur trouve ridicule que je me passionne pour la vie des écrivains ? Je lui réponds alors qu'il est un sale structuraliste sans le savoir. Et pan).

Revenons à notre Alexandre fils. A 21 ans, il écrit "Quatre femmes et un perroquet" (On peut le lire sur Gallica, le site de la Bibliothèque Nationale). Trente ans plus tard, en 1845, il est élu à l'Académie française. Où son père n'a jamais été élu.

Commentaires

Je retiens l'expression "faire sa dame aux camélias", elle me plait beaucoup !

Écrit par : sabine | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

Et la dame aux camélias portait, certains jours du mois un camélia rouge au lieu du blanc habituel.

Écrit par : Julie | 02/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire