Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2017

A Boston, en chapeau blanc

Pierre-Auguste_Renoir_-_Suzanne_Valadon_-_Dance_at_Bougival.jpgPour une fois, le Professeur Ronchon ne ronchonne pas. Il acquiesce. Oui, Le chapeau blanc de Greuze est magnifique. Il est d'accord. Je dis alors "Il faudrait le voir en vrai, je ne sais même pas où il est". Je regarde sur internet. Il est à Boston. Comme je ne suis pas douée en géographie, je demande au Professeur : "C'est aux Etats- Unis ou en Angleterre?". Le Professeur qui est de bonne humeur (je viens de faire un bon dîner) répond calmement "Aux Etats Unis, châton" sans un brin de condescendance (un très bon dîner). Je n'ose pas demander où exactement se situe Boston. Le Professeur est plongé dans un bulletin illisible du SNES, je ne vais pas troubler cette douce harmonie du foyer. Les chats sont déjà en pyjama, ils dorment. Louise est dans son bain où elle regarde des vieux épisodes de Friends. Tout respire le calme. Normalement ça ne devrait pas durer. Donc c'est toujours ça de pris. "Ah Boston est au-dessus de New-York" je dis parce qu'ayant tapé "Côte est des Etats- Unis" je vois sur la carte où est la ville. Je vous l'avais dit que ça n'allait pas durer: le Professeur ricane "Au-dessus?" parce que je n'ai pas dit "au Nord". Mais je mettrais ma main au feu qu'il ne savait pas où c'était ! Chut, je suis magnanime. Donc, voyons, voyons, ce musée des beaux-arts de Boston.

Imaginons, hop, que je suis devant sa porte.Eh bien apparemment, c'est un des plus grands musées d'Amérique. Il existe depuis 1876.Wikipedia indique que 1500 personnes y travaillent bénévolement. Ah bon ? c'est un genre de Fondation. Le croirez-vous ? je découvre que "Danse à Bougival" de Renoir, cette splendeur, appartient à ce musée. Et puis aussi "D'où venons-nous? Que sommes-nous? où allons-nous", ce chef d'oeuvre de Gauguin, et plein de tableaux extraordinaires. Dont "le chapeau blanc" de Greuze. Bon, c'est un genre de Louvre.

Mais Boston, sinon, c'est comment ? Oh, Edgar Poe y est né.( "Ah oui je savais" dit le Professeur. -Oh, Professeur !-) Comme Benjamin Franklin, JF Kennedy, Sylvia Plath.."Sylvia Plath?" marmonne le Professeur. "Connais pas". Je jubile: "Tu connais pas Sylvia Plath?" "Nan, c'est qui?" "Ben, une écrivain américaine...Tu connais pas Les cloches...les cloches...mais si... tu sais bien, elle s'est suicidée." " Connais pas" répète-t-il. " Voilà, c'est La cloche de détresse". Je lis alors à voix haute ce qu'écrit wikipedia: "Les féministes voient dans son oeuvre l'archétype du génie féminin écrasé dans un monde d'hommes"...

Le Professeur ne relève pas la tête. C'est clair: Sylvia Plath, d'avance, l'emmerde, c'est classé !

Commentaires

Jolie histoire racontee par Sophie, qui nous apprend où nous ravive beaucoup de souvenirs...

Écrit par : jos | 25/01/2017

Répondre à ce commentaire

Quel régal qu'une telle tranche de vie..... tu as un talent fou pour restituer cette ambiance, les chats, Louise..... le professeur. Les bulletins du S N E S sont toujours illisibles. La danse á Bougival trône au dessus du bureau oú je m'installe pour faire mes enregistrements. J'adore absolument ce tableau, je ne savais pas qu'il etait á Boston. Conclusion, je n'irai jamais le voir.

Écrit par : Julie | 25/01/2017

Répondre à ce commentaire

Il était de passage il y a deux ans dans l'exposition Renoir au Grand Palais !

Écrit par : Sophie | 25/01/2017

et la Boston tea party ? C'est connu ça non ? J'adore quand tu racontes.

Écrit par : la Mère Castor | 25/01/2017

Répondre à ce commentaire

Flûte ! Encore une expo que j'ai ratée.

Écrit par : Julie | 25/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire