Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2016

Ce que me fait la mort de Léonard Cohen: le billet que je n'écrirai pas

suzanne-cohen-jeune.png

Commentaires

Je vais donc commenter ce non billet. La mort de Léonard Cohen me fait de la peine. Je l'aime depuis toujours. J'aurais tant aimé aller le voir en concert, mais comme pour tant de mes envies, ça restera un regret.

Écrit par : Julie | 11/11/2016

Ah, nos regrets !

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Julie, je l'ai vu en concert, il y a très longtemps, à l'Olympia et, chose extraordinaire et inconcevable de nos jours, sécurité oblige, on a laissé une poignée d'entre nous s'asseoir sur la scène, poignée dont je faisais partie. (c'était la minute MC fait son intéressante).
Je suis triste aussi de sa mort.

Écrit par : la Mère Castor | 11/11/2016

J'adore quand tu fais ton intéressante ! (et les photos ????!!!????)
On devrait d'ailleurs se raconter nos jeunesses !

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Julie, je l'ai vu à l'Olympia dans les années 70, quand j'étais lycéenne. On avait laissé quelques uns d'entre nous s'assoir sur un côté de la scène, c'est un très beau souvenir. Moi aussi je suis triste de sa mort.

Écrit par : la Mère Castor | 11/11/2016

doublon, oups

Écrit par : la Mère Castor | 11/11/2016

Lorsque j'étais petite, la plus jeune de mes tantes l'écoutait et ça me plaisait beaucoup. Ce matin, j'écoute ses chansons sur internet et ça me rend triste...

Écrit par : sabine | 11/11/2016

Quelle voix...

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Ah, Mère Castor...... je suis abominablement jalouse de toi. Quel souvenir, tu dois revivre ce moment comme si tu y étais encore.

Écrit par : Julie | 11/11/2016

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

La mer est immense, je ne peux la traverser
Je n'ai pas d'ailes pour la survoler
Préparez moi un bateau pour deux
Nous ramerons mon amour et moi

Écrit par : Marie Hatton | 11/11/2016

C'est Greame Allwright qui m'a fait découvrir Léonard Cohen c'était notre version française à nous. Du coup à mes oreilles, ces deux là ne font plus qu'un.

Écrit par : Marie Hatton | 11/11/2016

Tu as drôlement raison de parler de Graeme Allwright

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Je ne peux que partager vos commentaires à toutes, bien que je m'en souvienne peu ...le passé Nous quitte...jour de spleen et de brouillard
Bon week-end à vous. Amicales bises

Écrit par : jos | 12/11/2016

Je t'embrasse

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Il était beau !! Son visage me parle..

Écrit par : jos | 12/11/2016

Ah pour être beau....

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Il était beau, même vieux et malade, il était beau, de cette beauté qui vient de l'intérieur et qui dure toujours. Mon fils Philippe l'a vu en concert, il y a trois ou quatre ans, il en a eu la chair de poule, et autour de lui, plein de gens pleuraient.

Écrit par : Julie | 12/11/2016

C'est beau ce que tu écris

Écrit par : Sophie | 12/11/2016

Je connaissais surtout ses chansons via Graeme Allwright dont j'écoutais en boucle le 33 tours.

Écrit par : Fanfan | 12/11/2016

Je l'ai écouté, tout me revient à présent, bien que je ne j'écoutais pas beaucoup à l'époque, mais sa chanson "Alléluia" est magnifique
Il avait une beauté même âgé et une voix..

Écrit par : jos | 13/11/2016

Les commentaires sont fermés.