Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2016

Flash info spécial, avec Eric Zemmour

dim.jpgPhoto: Louise

Nous apprenons à l'instant qu'en l'absence de Louise, pour dix jours à New-York, sa mère s'est mise à ranger sa chambre. Ce n'est pas éducatif, mais il s'agit de salubrité publique. Une équipe de démineurs est également sur place. D'ores et déjà, ont été retrouvés par terre dans la dite chambre: des paquets de pim's vides datant probablement du XVIème siècle, un soutien-gorge ayant pu appartenir à Cléopâtre, plusieurs chemises en carton extrêmement cornées, renfermant divers documents que la mère n'a pas regardés, -merci bien, le ménage lui suffit- des paquets de cigarettes éventrés (âmes sensibles s'abstenir), plusieurs petites bouteilles d'eau qui gisaient dans leur sang (c'est une image), quelques chewing- gum collés sur des étiquettes de vêtements, et moult tee-shirt roulés gracieusement en boule sous le lit. La mère, très éprouvée, a été prise en charge par une cellule d'aide psychologique. Interrogée par la gendarmerie, elle a répondu: " Ma fille ne voulait pas que je fasse le ménage dans sa chambre. Elle m'y a autorisée seulement cette semaine". Nous avons demandé à Eric Zemmour, notre spécialiste de la décadence, de commenter ce tragique événement. Monsieur Zemmour, on ne vous présente plus, la parole est à vous: "Merci à vous. Eh bien, comme si le destin funeste de notre pays devait une nouvelle fois donner corps à la célèbre formule du général de Gaulle après sa visite au pauvre président Lebrun, égaré dans la débâcle de 1940: «Au fond, comme chef de l'Etat, deux choses lui avaient manqué: qu'il fût un chef ; qu'il y eût un Etat.» eh bien ici aussi chez cette mère, c'est la débâcle. Je vous le dis: un quinquennat pour rien". Merci Eric Zemmour. Le sport maintenant.

Commentaires

J'adore ce petit message. Bravo Sophie, je n'ai jamais osé avec le mien, en même temps c'est un garçon!!!!! Alors...En plus il partait jamais à New-York.

Écrit par : Marie Hatton | 04/09/2016

Répondre à ce commentaire

Bravo, quel courage ! Moi je me contente juste de dire une fois par an : " Les garçons, vaudrait peut-être faire quelque chose pour vos chambres...". Un peu timide et pas très efficace comme remarque !

Écrit par : sabine | 04/09/2016

Répondre à ce commentaire

Sophie, quand Louise va rentrer des Amériques, elle risque d'avoir un choc, peut être salutaire, sait on jamais ? En tout cas, ton reportage est à mourir de rire.

Écrit par : Julie | 04/09/2016

Répondre à ce commentaire

Ouh, quelle imagination !
Tu as pas découvert de louis d'or ?
Le message passe comme dans un roman ,!!

Écrit par : jos | 04/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire