Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2016

L'incision du cristallin

275x0_talcul1_38.jpgHier j'ai accompagné Maman à un RV pré-opératoire de la cataracte, à l'hôpital où elle se fera opérer.C'était pour lui tenir compagnie et aussi pour voir -hi hi c'est le cas de le dire- de près, de quoi il retourne, car moi aussi je dois me faire opérer, même si ça ne me gêne pas trop, un léger voile.(Mal vu les voiles !!) Je crois que je ferai ça, genre à l'automne. Bref.

Bref j'étais persuadée que l'opération consistait en un coup de laser qui enlevait une couche trop épaisse sur l'oeil. (Bonjour la précision anatomique). Or pas du tout. C'est carrément l'installation d'une sorte de lentille dans l'oeil, d'implant (il y a des photos troublantes sur internet où cette lentille ressemble à une pièce de monnaie du moyen-âge...). Le chirurgien remplace le cristallin qui n'est plus transparent par un cristallin synthétique. Et ça, je n'en reviens pas. Je suis vraiment tombée des nues quand j'ai lu à maman le baratin explicatif que l'infirmière donne à lire au patient après lui avoir mis des gouttes dans les yeux dans la salle d'attente avant d'être reçu par le médecin. C'est l'expression "l'incision du cristallin" qui m'a stupéfaite -et que j'ai trouvée très jolie d'ailleurs.

Entre parenthèses, l'infirmière en me tendant le papier m'a dit: "Ne lui lisez pas les passages désagréables hein" (risques d'hémorragie, oedème, chute définitive d'une paupière, cécité, j'en passe). J'ai dit "Comptez sur moi". J'ai donc sauté les paragraphes en question pour Maman, mais je les ai lus dans ma tête et ça m'a calmée fait rire. Donc, même le personnel médical trouve ça terrifiant ces précautions d'usage ! (Je peux peut-être attendre encore avant de me faire opérer, non?!)

Bon. On est sorties de là, Maman avec moult ordonnances, RV divers, et programmation de dates d'intervention. Normalement un seul oeil devait être opéré. Finalement "ils" feront l'autre trois semaines après le premier. Impossible de ne pas penser au fait que c'est l'opération la plus réalisée en France et je crois une des plus rentables ! Heureusement que tu n'en as que deux, j'ai dit à Maman. Elle a ri en me tenant le bras. On venait de sortir de l'hôpital. Elle a dit " J'ai beau avoir la cataracte, je vois quand même très bien ces jolies pâquerettes". Il y avait en effet un rayon de soleil sur un tapis de pâquerettes dans l'herbe très verte, c'était ravissant. (C'est une année à pâquerettes, non?). Puis elle a dit avec candeur "Va falloir que j'apprenne à me mettre des gouttes". "Oh non ! maman !, j'ai rugi dit ,tu ne t'es jamais mis des gouttes dans les yeux?" "Eh bien, je vais m'y mettre" m'a-t-elle répondu, impavide.

Seigneur !

Commentaires

Les instructions pré opératoires sont toujours absolument effrayantes. Je me souviens de celles que j'ai eues avant de faire enlever ma hernie discale. Je risquais tout bonnement de me retrouver à vie dans une petite charrette, de continuer à souffrir le martyre sans espoir d'amélioration et tutti quanti. J'y suis quand même allée, et voila, je marche sur mes deux jambes, j'ai de temps en temps mal au dos ou dans une jambe, mais rien de comparable à ce que j'avais avant. J'ai marché pendant six mois courbée à angle droit, le caddie dans les magasins me servait de déambulateur, et c'était invivable.

C'est bizarre que ta maman n'ait jamais mis de goutte dans ses yeux. Cette opération est maintenant banale et réussit à la perfection. Bon courage quand même à ta maman.

Écrit par : Julie | 20/05/2016

Les commentaires sont fermés.