Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2015

Les trahisons

080-CALCUTTA52.jpg_h_projet.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

photo:Patrick Faigenbaum

Ma collègue me demande aujourd'hui: "Tu en as connu beaucoup, toi, des trahisons?". Et elle me dit:" Plus ça va, plus je suis déçue par les gens". Je ne sais pas quoi répondre. Je ne vais pas ouvrir mon coeur à ce point. Nous parlons d'autre chose. Ou plutôt nous reprenons notre travail. Mais j'y pense. Trahison...Non, je ne me suis jamais sentie trahie. Il aurait fallu pour ça que j'aie complètement confiance. Et je n'ai jamais vraiment confiance. Tiens, c'est comme "trompée", ce mot idiot. Je n'ai jamais été "trompée". Non, moi, je poserais plutôt comme question: "Tu t'es souvent sentie abandonnée?".

Mais je ne la pose pas.

Commentaires

trahison, déception, abandon... ce sont des sujets plutôt intimes.

Écrit par : sabine | 23/10/2015

Oui. En même temps je suis toujours partagée. Car parler de sujets intimes au boulot c'est aussi éviter les ribambelles de considérations sur la météo ou les chefs ! (2 sujets dont j'abuse par ailleurs!)

Écrit par : Sophie | 23/10/2015

Ouvrir son cœur à une collègue...... risqué. Après on alimente les ragots, il suffit de tomber sur une personne hypocrite qui nous fait parler et ensuite utilise nos confidences, déformées à loisir pour cancaner.

J'en parle en connaissance de cause, bien entendu. Je me suis sentie trahie un jour par une jeune collègue que j'avais prise en affection, que j'ai aidée, et qui ensuite m'a poignardée (symboliquement) dans le dos. Comme disait le philosophe bien connu, "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" alors, ensuite, j'ai bien verrouillé ma vie personnelle et je me suis tenue en retrait. Le boulot d'un côté et la vie de l'autre.

Écrit par : Julie | 24/10/2015

Les commentaires sont fermés.