Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2015

Ces lapins nous rendent dingues !

postcards+001.jpgCette fois ce sont les lapins de Gustave Tengrenn ! Hein Sabine !

Commentaires

Yes !!!! On est d'accord !

Écrit par : sabine | 10/08/2015

Ah ben quand même !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Sophie | 14/08/2015

J'ai jadis appris une petite fable sur les lapins.

"Nous sommes les petits lapins, c'est le poil qui forme nos bottes, et n'ayant pas de calepin, nous ne prenons jamais de notes.

Nous sommes les petits lapins, gens étrangers à l'écriture, et chaussés des seuls escarpins que nous a donnés la nature.

Je ne sais plus le début.

Écrit par : Julie | 11/08/2015

Julie, j'ai retrouvé le poème en entier. Comme tu dis, internet est merveilleux.

LAPINS

Les petits lapins, dans les bois,
Folâtrent sur l'herbe arrosée
Et, comme nous le vin d'Arbois,
Ils boivent la douce rosée.

Gris foncé, gris clair, soupe au lait,
Ces vagabonds, dont se dégage
Comme une odeur de serpolet,
Tiennent à peu près ce langage :

"Nous sommes les petits lapins,
Gens étrangers à l'écriture,
Et chaussés des seuls escarpins
Que nous a donné la nature.

Nous sommes les petits lapins.
C'est le poil qui forme nos bottes,
Et, n'ayant pas de calepins,
Nous ne prenons jamais de notes.

Et dans la bonne odeur des pins
Qu'on voit ombrageant ces clairières
Nous sommes les petits lapins
Assis sur leurs petits derrières."

Théodore de Banville

Écrit par : sabine | 11/08/2015

Julie, j'en ai trouvé une autre version, beaucoup plus longue encore ici :
http://les.tresors.de.lys.free.fr/poetes/banville_theodore/16_sonnailes_et_clochettes/24_Lapins.htm

Écrit par : sabine | 11/08/2015

Merveille d'internet ! Merveille de Sabine !

Écrit par : Sophie | 14/08/2015

Les commentaires sont fermés.