Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2015

Diloy

diloy-chemineau-78472a97-bfc9-4942-808f-d14ace1617d5.jpegjardin_2-6caa3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui j'ai lu "Diloy le chemineau" de la comtesse de Ségur, paru en 1868. Je ne l'avais jamais lu car... le titre ne me faisait pas envie. Sotte que j'étais. J'étais comme Félicité la petite fille odieuse du livre.Une histoire de chemineau...pas d'intérêt. Eh bien c'est formidable. Un délice qui se dévore. Quelle plume alerte cette comtesse, quelle fantaisie, quel sens des dialogues ! (quasiment tout le livre est écrit sous forme de dialogues). Oui c'est édifiant, plein de bons sentiments, mais c'est aussi très vivant, très amusant. Cousu de fil blanc mais charmant. Et puis gonflé. Avec des morceaux de bravoure extraordinaires (ici, Diloy sauve les enfants des pattes d'un ours échappé d'une ménagerie dans la forêt où ils se promènent !)

Grosso modo, c'est l'histoire de Félicité une petite fille riche qui vit dans un château avec cousins et cousines, et qui n'aime pas les pauvres car elle les trouve "en-dessous" d'elle, et  ne le leur envoie pas dire. A la différence de sa mère et des autres enfants qui débordent de bonté, elle leur dit carrément: "Ne me touchez pas, vous êtes sales et mal peignés, vous sentez mauvais, vous êtes des paysans, vous travaillez la terre, vous me dégoûtez".

J'ai toujours pensé que c'était une énorme erreur de croire la comtesse de Ségur niaise ou neuneu. C'est un très grand écrivain, drôle, poilante même, et qui a un incroyable sentiment des classes sociales, une façon étonnamment franche de parler d'argent, de condition sociale, de mérite, de travail, et de courage. Mais aussi de jalousie entre enfants, de disputes, de jeux.

Et tous les plaisirs simples et exquis de la vie sont là: cueillir des cerises, faire une partie de pêche ou une cabane, se promener simplement.

 

 

Commentaires

http://lecheminatatoncom-com.over-blog.com
Je me suis perdue dans les com, .com, -com. Que de com

Écrit par : Marie Hatton | 22/06/2015

Merci !

Écrit par : Sophie | 25/06/2015

Merci, Marie.

J'ai lu jadis Diloy le chemineau, j'avais bien aimé, c'était ma période Ségur, mais je ne crois pas que je le relirais, bien que tu m'en donnes envie.

Écrit par : Julie | 22/06/2015

J'ai lu aussi Diloy le chemineau il y a des "années" je pense avoir lu tous les livres de la comtesse de Ségur, je les ai tous, eux ont été sauvés du désastre d'il y a quelques années !!!
J'ai commencé a les offrir ( nouvelle collection) à ma petite fille, mais je pense que ma fille les trouve "nunuche" !!!car je me souviens qu'elle même ne les a jamais lus

Écrit par : jos | 23/06/2015

Les commentaires sont fermés.