Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2015

L'espion

tumblr_ln0xnrfXPw1qz5q5oo1_500.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Probst

Le voisin du rez de chaussée est un espion. J'en suis sûre c'est un espion. Un vrai espion. Il a emménagé avec sa très jolie et fraîche et souriante et charmante très jeune femme il y a à peu près deux ans, et ils ont trois petites filles, la dernière vient de naître. Il ne sourit jamais. Ils sont très jeunes tous les deux, trente ans à tout casser. Je crois que sa femme ne sait pas qu'il est espion. Il ne sourit pas, il ne parle pas, il est assez mutique, dans cet immeuble où il est de bon ton d'être affable.Au début j'ai pensé qu'il faisait la gueule ou qu'il était très timide, les deux m'étant très sympathiques. Il a un physique qu'on pourrait dire passe-partout. Voilà, exactement le genre de physique où on peut passer inaperçu. Presque un physique d'ado. Quand il part "travailler" il a un sac à dos. Mais il a en même temps l'air très intelligent. Vous voyez ce que je veux dire? Et puis soudain, un jour, comme ça, j'ai compris: il est espion, c'est un type de la DGSE, un agent des services secrets.

Et jeudi soir, qui je vois sortant de la gare en même temps que moi vers 20 heures ? L'espion. Parfois je le vois de loin dans le train, et là je l'avais vu à Saint-Lazare. Il faisait très froid. Comme mon chauffeur était venu me chercher (je ne vous ai pas dit que j'ai un chauffeur avec une redingote à boutons dorés et une casquette?), j'ai fait arrêter la voiture, ouvert la porte et dit "On vous dépose ? il fait tellement froid!". L'espion qui venait du froid, -ah ah- a accepté tout de suite, il a dû penser "si je refuse, ça va faire bizarre vu le froid qu'il fait".Ou alors il était pressé d'aller aux toilettes. Je lui ai demandé mine de rien s'il travaillait loin. Il a dit "Gare de l'Est". Hum c'est louche. Au KGB? Il a ajouté aussitôt, beaucoup trop aussitôt, beaucoup trop vite "je travaille à la SNCF". Et ça a sonné faux, vous pouvez pas savoir ! J'en avais mal pour lui.

Alors s'il savait que je suis une collègue.

 

Commentaires

Quel suspense ! Quelle chute ! vraiment, tu devrais écrire des romans, avec tous ceux que tu as dans la tête, il y a de quoi commencer une collection.

Écrit par : Julie | 08/02/2015

Je ne suis pas capable d'écrire un roman, je ne tiens pas sur la longueur ! Et en plus ça me barberait! Mais de l'imagination j'en ai des fois beaucoup trop (tous les trucs horribles que j'imagine !)

Écrit par : Sophie | 08/02/2015

Pardon de ne pas commenter ton texte, mais ton illustration m'a fait bondir de joie! Cette page de Bobi, particulièrement cette page là, toute mon enfance, merci!

Écrit par : Marie | 08/02/2015

Ah moi aussi je suis restée des heures quand j'étais petite sur cette image (et aussi celle de Noiraud qui se fait des oeufs au plat !!)

Écrit par : Sophie | 08/02/2015

je ne connais pas ces petits personnages moi, mais je les trouve très mignons,et c'est vrai jet'ai dit que tu devrais écrire avec tous les billets dont tu nous régale, ou des nouvelles avec un suspense!!! non??
bisous

Écrit par : jos | 09/02/2015

oh! la faute " tu nous régales(s)"..

Écrit par : jos | 09/02/2015

J'adore la petite souris, dans son lit, sous le lit.

Écrit par : Julie | 09/02/2015

Les commentaires sont fermés.