Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2014

A un moment ça ne me fait plus envie

AN00277772_001_l.jpgMary Moser (1744-1819)

 

Moi qui ai tellement aimé les hôtels (oui ça fait un peu pute, je sais), et les restaurants (ça fait un peu je sais pas quoi) eh bien, ça ne me fait plus envie. Et pire, ça lève en moi  une sourde angoisse (aucune idée de ce que c'est une sourde angoisse, mais ça fait plus chic que de dire que ça me fait flipper, non?). Vous vous rendez compte? ça me dégoûte. De l'envie au dégoût il y a quoi? une vie?

L'idée de dormir dans un lit d'hôtel maintenant me répugne, même très chic, même luxueux, même un palace, même le Crillon. Et je préfère mille fois manger à la maison, c'est bien plus bon.

Un jour, comme ça, je préférerai au sourire d'un homme et à son regard sombre ou clair ou les deux (un oeil clair, un oeil sombre, hop !) l'endroit où je mourrai, découragée, dans un fossé.

 

 

Commentaires

C'est quoi cette histoire de mourir dans un fossé ? ça va pas, la tête?

J'ai dormi et mangé une fois dans ma vie dans un truc étoilé (ça ne nous avait rien couté, c'était un cadeau) et bien, je suis très partagée. Les repas étaient excellents, et même plus qu'excellents, le lit moelleux, la salle de bain miroitante, mais je ne me suis pas sentie une seule minute à mon aise dans ce truc pas fait pour moi.

Écrit par : Julie | 15/10/2014

Je me souviens, tu l'avais raconté. Je crois me souvenir que c'était un Relais & Châteaux, non ?

Écrit par : Sophie | 15/10/2014

Je ne me sens plus non plus très à l'aise en dehors de chez moi, (sauf cas de force majeure.. ) mais cela ne s'est pas produit depuis 18 mois, je suis devenue...encore!! plus angoissée...un jour la vie reviendra peut être ou alors je mourrais dans un fossé également ? qui sait
Ce matin il pleuvait le déluge ici avec du vent ensuite le soleil est sorti, mais on se trouve bien à l'intérieur quand il fait un tel temps, même si le temps semble long et les idées en vadrouille

Écrit par : jos | 15/10/2014

J'aime beaucoup ta phrase: "il pleuvait le déluge"....

Écrit par : Sophie | 15/10/2014

Oui, un relais et chateaux, à l'Espérance sous Vézelay. Notre belle-fille de l'époque avait gagné ce prix en tant que meilleure collaboratrice de l'année, et comme elle et mon fils étaient à l'étranger, ils n'avaient pas pu en profiter.

Écrit par : Julie | 16/10/2014

....Je crois qu'on est toujours mieux chez soi, entourées des objets familiers, et le lit garde notre place juste pour contenter notre dos et puis on peut se recoucher et aller se faire un petit café au lait dosé comme on l'aime, et redormir un peu, chez soi sans entendre les femmes de chambre... Ca, c'est bon quand on est deux, l'hôtel, mais pas plus, même richissime....M.L.

Écrit par : meregrand | 17/10/2014

Ah "se recoucher"...quel joli mot !

Écrit par : Sophie | 19/10/2014

Les commentaires sont fermés.