Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2014

Des coquelicots

Vase-with-Red-Poppies.jpghassam coquelicots.jpgzmff8yuv.jpgpierre-joseph-redoute-coquelicot.jpgphoto-1212428982119-1-0.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5107.jpgcoquelicot 905.jpg760_300176720_16582_7e24966942d3.jpggeleecoquelicot.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

p1.jpgle_coquelicot_1919.1245657041.thumbnail.jpgVan Gogh, Childe Hassam, Monet, Redouté, Yves Saint-Laurent, porcelaine de Gien,Van Dongen

Commentaires

Le tournesols, les coquelicots sont de merveilleux modèles ! Lumineux et éclatants... C'est autre chose que les glaïeuls de bénitier !

Écrit par : sabine | 29/07/2014

Dites donc Madame, respectez un peu notre maladie. Ce n'est déjà pas drôle. Alors merci.

Écrit par : Association de défense des glaïeulomaniaques | 29/07/2014

Désolée, chère association, mais je suis de l'avis de Sabine.

Écrit par : Julie | 30/07/2014

Bon. Alors la guerre est déclarée ! Pour les glaïeuls. Contre les glaïeuls. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Sophie | 01/08/2014

Les glaïeuls ont pour moi quelque chose de funèbre, à cause d'Arthur, peut-être.

"Les pieds dans les glaïeuls, il dort, souriant comme sourirait un enfant malade...."

(Le Dormeur du val)

Écrit par : Julie | 01/08/2014

Les pieds dans les glaïeuls du dormeur du val m'ont toujours paru au contraire être dans un endroit charmant, riant, frais...Comme quoi !!

Écrit par : Sophie | 02/08/2014

Oui, si on veut, mais il parait que la racine du mot glaïeul est la même que celle du mot "glaive", c'est un peu guerrier.

En plus, le dormeur, il est mort, et la fin de ce poème, je l'ai déjà dit, je radote, c'est l'âge, m'ont donné un tel froid dans le coeur que mon inconscient associe glaïeul et mort.

Écrit par : Julie | 02/08/2014

Les commentaires sont fermés.