Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2014

Un saut

Photo-0262.jpgAudierne lundi dernier

Est-ce que c'était une bonne idée de sauter cinquante ans en arrière? De sauter vers Arsène Lupin le CM1, le CM2, la première communion, les confessions, la communion solennelle, les radis dans le jardin, les primevères dans les talus, une deuxième petite soeur attendue, la vue sur le Goyen, l'école tout près, la  6ème à Douarnenez, dans le port les thoniers, le début du latin ?

C'était merveilleux et triste aussi, lundi dernier, ce saut à Audierne, qui était ensoleillé, fleuri, bleu et vert, pas abîmé, enfin disons, presque pas abîmé.

Et même si peu abîmé qu'il était cruel de ne pas y trouver mon père, jeune et vivant, de ne même pas pouvoir lui en parler.

 

 

Commentaires

C'est bien le problème avec nos endroits d'enfance, ou ils sont défigurés et on est en colère, ou ils n'ont pas changé et on a de la peine en pensant au passé......

Le petite maison de ma grand mère, à St Pol, sur la route de Roscoff, à l'endroit nommé Kersaliou, n'a presque pas changé, ça m'a tordu le coeur de la revoir l'an dernier.

Écrit par : Julie | 20/07/2014

Oui je vois où est Kersaliou...On a le coeur tordu, oui.

Écrit par : Sophie | 20/07/2014

C'est beau ce que vous dites sur ce sentiment de cœur tordu. Ça m'a fait ça il n'y a pas longtemps avec une chanson de mon enfance qui a resurgit par hasard...

Écrit par : sabine | 20/07/2014

nous avons bien souvent le coeur remué, tordu comme vous dites si bien
lorsque ma soeur est venue avec son époux, nous avons fait le tour du quartier où nous avons grandi, c'est dur de se retrouver ensuite chez soi avec ces souvenirs qui reviennent, j'aurais aussi aimé voir mes parents à leur fenêtre....
un quartier peu changé, rajeuni par la vie ( maisons vendues, bien entretenues),

la maison de ma grand mère, près de Chateaulin, détruite pour les besoins de la route, les fondations sont restées dans le talus à fleur de route et cela fait bizarre de se dire que là il y avait son jardin potager , des poules en liberté......

Écrit par : jos | 20/07/2014

Les commentaires sont fermés.