Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2014

Louons le Seigneur

Photo-0092.jpgPhoto-0090_crop.jpgPhoto-0093.jpgPhoto-0091.jpgPhoto-0087.jpg

 Cet après-midi

 

Louons le Seigneur: il existe un endroit calme, ravissant, méconnu, délicieux, sans personne, gratuit, à 2 minutes en voiture du parc, 20 minutes à pied, du château de Versailles. C'est le "domaine de Madame Elisabeth", soeur de Louis XVI. ll est délicieusement entretenu-abandonné. C'est le contraire d'un jardin à la française. Les fleurs de carotte et les orties y sont respectées, on peut marcher sur l'herbe, les arbres sont immenses, il y a une charmille, des groseilliers, des rares  iris blancs et des soucis, des rosiers, rien d'ostentatoire, et des oiseaux dans les arbres.

Heureusement pas de buvette, pas de salon de thé, pas d'entrée à payer. Un jour tout ça sera gâché. les gens diront: "Ma grand-mère disait qu'autrefois on pouvait y entrer librement, et qu'il n'y avait aucun Mac Do, qu'il y avait beaucoup plus d'arbres et qu'on entendait des oiseaux car elle a connu le temps, où les oiseaux n'avaient pas encore tous disparu (*)".

 

(*) On me signale que je dis des conneries: les hommes auront disparu avant les oiseaux. On comprend rien à mon style. On est pas marrant.

 

 Madame Elisabeth par Elisabeth Vigée-Lebrun Vigée-Lebrun (née au château de Versailles, elle reçoit en cadeau à 19 ans cette propriété où nous nous promenons maintenant. Elle avait 30 ans quand elle a été guillotinée et que demandant alors la présence d'un prêtre, Fouquier-Tinville, l'"accusateur public", la lui refusa. Un an plus tard il était lui-même guillotiné). Ce tableau est au château de Versailles.

Madame_Elisabeth.jpg

 

Commentaires

Des iris et des orties.......c'est vrai que c'est formidable un endroit comme ça, pas encore envahi par les baraques à frites et les marchands de tout et n'importe quoi....

Écrit par : Julie | 03/05/2014

Charmant endroit où il doit faire bon étendre une couverture, écouter les oiseaux, oublier les tracas, le ménage....

Écrit par : jos | 04/05/2014

Des iris blancs, je crois bien n'en avoir jamais vu ! C'est un petit paradis ce jardin.

Écrit par : sabine | 04/05/2014

C'est la première fois aussi que je voyais des iris blancs Sabine ! En fait je crois qu'ils sont bleus tellement pâles qu'ils sont blancs...

Écrit par : Sophie | 04/05/2014

Quel beau tableau ! le voile transparent sur la robe orange, c'est magnifique.

Quelles saloperies cette révolution a fait faire..... refuser une ultime consolation à une personne qui va mourir, c'est une faute inexpiable. Pourquoi, au nom de quoi, condamner à mort cette dame ?

J'ai lu il y a longtemps "La chambre" de Françoise Chandernagor, livre dans lequel elle raconte la captivité de Louis XVII, et qui m'a totalement bouleversée.

Écrit par : Julie | 04/05/2014

charmant tableau, charmante jeune femme ...et triste sort

Écrit par : jos | 04/05/2014

Je regarde un peu mieux le tableau, je vois les nuages noirs qui s'accumulent au dessus du chapeau, le bouquet qui l'orne est bleu blanc et rouge..... terrible rencontre.

Écrit par : Julie | 05/05/2014

Ouiiiiiii....

Écrit par : Sophie | 06/05/2014

Elle était aussi bonne que belle ! Quel malheur que ce temps-là !
Et quel talent que celui de Mme Vigée-Lebrun....!

Écrit par : meregrand | 05/05/2014

hier au bord d'un ruisseau tout clair et frétillant qui se jetait dans la mer, j'ai vu, de mes yeux, de beaux iris blancs, vraiment blancs ; le ruisseau était 2 sources qui se retrouvaient, si claires et le ong ces beaux iris naturels ; la nature nous donne de belles choses..

Écrit par : jos | 08/05/2014

Les commentaires sont fermés.