Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2014

Gwen John est une femme (peintre) (1876-1939)

arts-graphics-2004_1153404a.jpgthe-brown-tea-pot.jpgPD.24-1951_LRG.jpg248420293-20653b.jpg248420293-29711b.jpgGwenJohnCat.jpggirl-with-cat.jpg

Commentaires

C'est fou cette façon de peindre où l'on voit autant la trame de la toile. Comme s'il n'y avait pas d’apprêt sur la toile.

Écrit par : sabine | 29/03/2014

Oui. Tu crois que c'est volontaire ?

Écrit par : Sophie | 29/03/2014

j'aime ce chat noir à l'oeil insolent.

Écrit par : la Mère Castor | 29/03/2014

Moi aussi !

Écrit par : Sophie | 29/03/2014

J'aime ces tableaux - pas "léchés" du tout...Curieuse façon de peindre qui prend des libertés toute personnelles, mais qui touche par sa sincérité...je ferais bien d'en prendre "de la graine", moi qui ne peut plus tracer un vrai trait droit !M.L.

Écrit par : meregrand | 29/03/2014

Tu te moques de moi encore ? J'espère que c'est volontaire, sinon ça voudrait dire qu'il ne maitrisait pas son style ...

Écrit par : sabine | 29/03/2014

Non je ne me moquais pas, je ne sais pas c'est tout (mais regarde le titre du billet ! Ce peintre est une femme !!!!)

Écrit par : Sophie | 29/03/2014

Oui, c'est une femme et je me suis trompée j'ai écris "il"...

Écrit par : sabine | 29/03/2014

C'est fou le nombre de femmes peintres que je découvre, qui ne sont pas connues....

Écrit par : Sophie | 29/03/2014

C'est fou le nombre de peintre hommes et femmes qui ne sont pas connus que tu nous fait découvrir.

Écrit par : sabine | 29/03/2014

Nous les découvrons en même temps !!

Écrit par : Sophie | 30/03/2014

J'aime aussi, beaucoup. C'est simple, pur, sans chichis, et ça me plait.

Pendant deux jours nous sommes allés faire un petit tour en Bourgogne, et j'ai visité à Vézelay (endroit que j'adore à la folie) la maison, ou plus exactement le jardin et le bureau de Jules Roy. Aucun rapport avec la peinture, me diras tu, et bien un peu quand même. Le bureau (meuble) de Jules Roy est fait "d'un gros plateau de chêne qui servait à tondre les moutons, creusé en son milieu, pour que le corps y trouve naturellement sa place", il est simple, pas léché, sans manière, comme il l'a voulu. C'est incroyablement émouvant, de voir son fauteuil, ses dictionnaires, souvent consultés, sa machine à écrire.

Écrit par : Julie | 30/03/2014

Je ne suis jamais allée à Vézelay,: j'ai failli il y a très longtemps et le jeune homme que j'aimais y est allé sans me le dire -mais je l'ai appris dans les deux semaines qui ont suivi- avec une autre amoureuse. Il a nié pendant des années. Du coup Vézelay est attaché pour moi à ce chagrin. Il est devenu le père de mes enfants, et ça s'est très mal fini. Bref ! Les deux Roy (Jules et Claude) étaient aimés passionnément tous les deux par maman. Tiens il faut que je lui reparle d'eux. Quand tu n'as pas commenté pendant deux jours j'ai espéré ça, que vous étiez partis faire une petite ballade ! (malgré la légère inquiétude que tu sois malade !)

Écrit par : Sophie | 30/03/2014

Pas malade, non, pas du tout. C'est très touchant que tu penses à moi quand je ne poste pas, ça m'émeut.

Je suis désolée de t'avoir rappelé de bien mauvais souvenirs en parlant de Vézelay.

Écrit par : Julie | 30/03/2014

Non non, ne t'inquiètes pas !

Écrit par : Sophie | 31/03/2014

Nous découvrons tant de choses diférentes avec ton blog Sophie, par toi et par nos charmantes amies comentatrices,
je ne commente pas beaucoup,j'ai les idées endormies et je peux que le faire demi allongée encore...J'ai repris un peu la vie en main, c'est une avancée !! même si cela reste très dur (sans rapport avec le sujet...j'avais envie de parler)

Écrit par : jos | 01/04/2014

Jos, je pense bien à toi, tu n'as vraiment pas de chance cette année, mais il y aura des jours meilleurs ! Je t'embrasse.

Écrit par : Julie | 01/04/2014

Les commentaires sont fermés.